Les distributeurs français ont décidé de déprogrammer Bastille Day, film qui évoque la préparation d’un attentat pour… le 14 juillet. Le film était sorti en France le 13 juillet.

Le film avait prémédité l’évènement, et cela lui a coûté sa place dans les salles françaises. Coproduit par des Américains, des Français et des Britanniques, Bastille Day ne passera plus dans les écrans en France, après être sorti le 13 juillet. Les distributeurs français ont pris la décision de déprogrammer le film qui évoque l’histoire d’une jeune Française, poursuivie par un agent de la CIA, car elle prépare un attentat pour… la fête nationale du 14 juillet.

A lire aussi – L’indemnisation des victimes d’attentat, comment ça marche ?

Un film avait aussi été déprogrammé après les attentats du 13 novembre

Après l’attentat de Nice jeudi dernier où 84 personnes sont mortes percutées par un camion, un porte-parole de la société Studiocanal a déclaré à l’AFP dimanche : "Nous avons demandé samedi matin à tous les exploitants, tous les complexes et toutes les salles sur nos 237 copies de faire le maximum pour retirer Bastille Day de l'affiche parce que certains aspects du film ne sont pas en phase avec l'esprit de recueillement national". Il n’a pas été précisé si cette décision provoquerait des conséquences financières.

Publicité
Studiocanal avait décidé vendredi d’arrêter la promotion du film. Cette déprogrammation rappelle celle de Made in France - qui raconte l’histoire d’une attaque djihadiste à Paris. Le film avait été déprogrammé juste après les attentats du 13 novembre à Paris.

Voir la bande-annonce du film Bastille Day : 

 

 

Publicité