Dans un entretien accordé à nos confrères de Télé Poche à l'occasion de la sortie de son autobiographie, Christian Quesada révèle les détails de sa descente aux enfers il y a quelques années, entre dépendance et errance.

La vie de Christian Quesada n'a pas été toute rose... Si elle a changé du "tout au tout" comme il se dit bien depuis l'aventure des 12 coups de midi, qui lui a permis d'empoche la modique somme de 600.000€, à la quelle se sont ajoutés 200.000€ de cadeaux, elle a toutefois été entachée par bien des soucis personnels sur lesquels Christian Quesada accepte aujourd'hui de revenir dans son autobiographie Le Maître de midi, aux éditions Les Arènes.

Dans un entretien accordé à nos confrères de Télé Poche, Christian Quesada se livre sans tabou sur tous les maux qui lui ont forgé une véritable carapace en acier. Ébranlé par le suicide de son frère lorsqu'il n'était âgé que de 21 ans, la vie de Christian prend un tournant destructeur quelques années plus tard : "J'ai eu des démons qui m'ont gangréné pendant deux ans. Il y avait beaucoup de fêtes à la maison, beaucoup d'alcool, de drogue... Ça m'a fait perdre pied" confie le recordman des jeux de la télévision française.

De difficulté en difficulté

Publicité
Á ces démons, se sont aussi ajoutées les dettes, les huissiers, et la rue. Christian Quesada confie avoir vécu pendant de longs mois sur un "matelas de station-service", en compagnie d'autres sans-abris. "Ce qui m'a tenu, c'est que mon cerveau continuait à fonctionner" révèle le quinquagénaire. Aujourd'hui père de deux jeunes enfants, Christian Quesada a retrouvé l'amour grâce aux 12 coups de midi, avec une femme rencontrée sur les tournages. Depuis,... > Lire la suite sur Téléstar

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité