Les affiches italiennes du film de Steve McQueen, 12 years a slave, ont été retirées après avoir été jugées racistes. L’acteur principal noir, Chiwetel Ejiofor, apparait seulement en bas de l’affiche laissant Brad Pitt en gros plan, alors que ce dernier joue pourtant un rôle secondaire.

© Mars Distribution

Les affiches italiennes du film 12 years a slave ne mettent pas en avant le personnage principal du film interprété par l’acteur noir Chiwetel Ejiofor. A la place, les acteurs secondaires, Brad Pitt et Michael Fassbender, sont représentés en gros plan. Un choix marketing jugé raciste pour des observateurs italiens. 

En Italie, alors que certains ont vu une démarche marketing du distributeur italien BMI, afin d’attirer les spectateurs avec la présence de Brad Pitt, d’autres ont vu, quant à eux, une démarche raciste.

Les affiches ont été retirées à la demande du studio américain Lionsgate. "Les posters de 12 Years A Slave représentant Brad Pitt et Michael Fassbender récemment publiés en Italie n'étaient pas autorisés ni validés par les producteurs ou les propriétaires du film", a précisé Summit Entertainment, une filiale de Lionsgate

Un film attendu aux Oscars

"Vraiment? Je ne me souviens pas que Brad Pitt soit le personnage principal du  film ou ait un rôle à tel point central qu'il doive être au milieu du poster", a écrit sur son blog Carefree Black Girl avant d’ajouter : "je ne connais rien aux stratégies de marketing destinées à attirer les  spectateurs, mais est-ce que ça ne va pas un peu trop loin ?"

Sur Twitter, l'acteur-réalisateur David Eng a observé de son côté que "les concepteurs des posters (...) ne sont peut-être pas racistes, mais ils pensent que tous les Italiens le sont".

Les affiches américaines et françaises, à la différence de celles exposées en Italie, illustrent l’acteur principal, représenté de profil en train de courir.

Publicité
Le dernier film de Steve McQueen raconte les douze années de calvaire d'un noir enlevé aux Etats-Unis au XIXe siècle, puis vendu comme esclave pour travailler dans les champs de cotons du sud du pays. Avec sept nominations aux Golden Globes, il est également l’un des films favoris de la prochaine cérémonie des Oscars qui se tiendra le 2 mars prochain.

Vidéo : la bande-annonce de 12 years a slave

Publiez votre commentaire

4 commentaires

maintenant en europe, Seuls

Portrait de Bambou

maintenant en europe, Seuls les étrangers ont des droits

Votez pour ce commentaire: 

Nous entrons dans un  monde

Portrait de revons

La peau tannée du léopard ne se distingue pas tout de suite de la peau tannée du mouton (confucius)

 

Nous entrons dans un  monde ou la tarés font la loi !!!!

Votez pour ce commentaire: 

je ne vois pas où est le

Portrait de César Da Silva

je ne vois pas où est le problème. Brad Pitt est un aimant à spectateurs, alors que l'acteur principal est pratiquement inconnu. ce n'est pas la première fois qu'on mets en avant un acteur ou une actrice plus connu(e) sur une affiche, même s'il/elle a un rôle minime, juste pour s'assurer des entrées.

mais là, il s'agit d'un noir, alors forcément, c'est du racisme. je me demande si ces gens bien intentionnés auraient réagi si l'esclave du film avait été blanc.

je pense que non. pensez donc, un blanc, on s'en fout!

Votez pour ce commentaire: 

attention ; si vous employez

Portrait de antisocial

attention ; si vous employez le mot  race raciste racisme ,on vous supprimera l annonce ...c est ça la démocratie à la française

Votez pour ce commentaire: 

Publicité