Revue du web
Avec Atlantico
Il existe, dans un endroit reculé du parc national de Yellowstone aux États-Unis, une zone d'un peu moins de 130 kilomètres carrés où vous pouvez commettre n'importe quel crime sans être poursuivi en justice. La faute à un trou dans la législation causé par la situation administrative complexe du territoire en question.
Revue du web
Avec Atlantico
Il existe, dans un endroit reculé du parc national de Yellowstone aux États-Unis, une zone d'un peu moins de 130 kilomètres carrés où vous pouvez commettre n'importe quel crime sans être poursuivi en justice. La faute à un trou dans la législation causé par la situation administrative complexe du territoire en question.
Société
Comme le prouve l'enlèvement en pleine rue d'une riche héritière à Nice lundi, les kidnappeurs sont capables de tout. Découvrez les enlèvements les plus spectaculaires de ces dernières années.
Vidéos Cinéma
Arthur Bishop pense avoir définitivement tourné la page sur son passé de tueur à gages. Il coule maintenant des jours heureux dans...
International
Qandeel Baloch, surnommée la "Kim Kardashian du Pakistan", a été étranglée par son frère vendredi dernier pour sauver “l’honneur” de sa famille. 
Vidéos A la une
En Roumanie, vingt personnes sont toujours jeudi en détention provisoire. Elles sont soupçonnées d'avoir réduit au rang d'esclaves une quarantaine d'adultes et de mineurs depuis 2008. Un vaste coup de filet dans un hameau du village de Berevoesti, au sud du pays a permis de démanteler ce trafic d'être humains. Les policiers ont libéré cinq personnes qui vivaient enchaînées dont deux enfants. Selon les enquêteurs, les victimes étaient contraintes à 'faire le ménage, s'occuper des animaux, couper illégalement du bois' ou à mendier. Jeudi, plusieurs habitants de Berevoesti ont rejeté avec force les accusations auprès des journalistes venus à leur rencontre. Ils affirment avoir aidé des personnes dans le besoin.
Vidéos A la une
Un réseau de traite d'êtres humains a été démantelé en Roumanie. La police a libéré cinq personnes qui vivaient enchaînées dans une commune du centre du pays, à Berevoiesti, à 170 km au nord de Bucarest. Parmi elles, deux enfants contraints comme les adultes de faire le ménage, garder des animaux ou encore couper et transporter du bois. Les forces de l'ordre ont perquisitionné une quarantaine d'habitations et saisi plus de 50 000 euros. Quatre-vingt-dix personnes sont soupçonnées d'avoir participé à ce trafic d'êtres humains. Les suspects, appartenant au même cercle familial auraient réduit en esclavage au moins une quarantaine de personnes ces huit dernières années. Les victimes auraient été enlevées dans des lieux publics. Elles étaient 'battues', 'humiliées' et 'privées de nourriture', d'après un communiqué des procureurs chargés de la criminalité organisée.
Vidéos A la une
Quatorze ans de prison ont été décidés à l'encontre de Frank Steffen en Allemagne ; il a été reconnu coupable de 'tentative de meurtre aggravé' sur la personne d'Henriette Reker, la maire de Cologne. En pleine campagne électorale, elle avait été poignardée le 17 octobre dernier sur un marché par cet homme proche des milieux d'extrême droite. Encore dans le coma, elle avait été élue dès le lendemain au premier tour à la mairie de Cologne. Au moment de l'agression, Henriette Reker dirigeait le service s'occupant de prendre en charge et loger les migrants à leur arrivée dans la ville. Le condamné a reconnu avoir agi par hostilité à la politique d'accueil des réfugiés de l'Allemagne.
Vidéos A la une
C'est dans une résidence fermée, un quartier calme et aisée de Memphis que le drame a eu lieu. Quatre enfants ont été retrouvés morts dans une maison. Ils ont été poignardés.Ils avaient tous moins de six ans. La mère, présente sur les lieux du crime, a été placée en détention provisoire par la police du Tennessee. Le sheriff du Comté de Shelby, Bill Oldham, a évoqué 'un acte maléfique' et 'une énorme perte pour la communauté'. #BREAKING Mother in custody after four children stabbed near Memphis. https://t.co/z6OEpNyiPS- WSMV-TV, Nashville (@WSMV) 1 juillet 2016 Le père est entendu par la police. Il n'était pas à la maison au moment de la tragédie. Le couple était marié depuis deux ans et selon le bureau de protection de l'enfance, il n'était pas connu de leurs services.
Société
Si c'est déjà le cas pour le racisme et l'homophobie, le motif de circonstance aggravante pour des crimes et délits perpétrés contre des personnes en raison de leur sexe n'est pas encore reconnu.  
Vidéos A la une
L'homme qui aurait tiré vendredi aux Etat-Unis sur la jeune chanteuse 'Christina Grimmie': http://fr.euronews.com/2016/06/11/une-chanteuse-tuee-apres-un-concert-au... a été identifié par la police d'Orlando : il s'agit de Kevin Loibl. Il avait 27 ans et ne connaissait apparemment pas sa victime personnellement. Il habitait à Saint Petersburg à une centaine de kilomètres d'Orlando. Ex-candidate de l'émission 'The Voice', Christina Grimmie, 22 ans, signait des autographes après son concert lorsque Kevin Loibl a tiré sur elle à bout portant, selon des témoins. Il s'est suicidé peu après son crime alors que le frère de la chanteuse tentait de le maîtriser. C'est horrible. C'est horrible. https://t.co/2htUU4aGkn- #RIPChristinaGrimmie (@MadeOfDoncaster) 11 juin 2016 John Mina, le chef de la police d'Orlando a expliqué samedi que les enquêteurs 'sont en train de passer au crible le téléphone du suspect ainsi que son ordinateur pour voir s'ils peuvent trouver un mobile à ce crime'. Le suspect portait deux armes de poing. Il avait sur lui deux chargeurs supplémentaires pour ces armes ainsi qu'un long couteau de chasse. La 'jeune star': http://lci.tf1.fr/people/abattue-par-un-fan-fou-mais-qui-etait-christina..., qui avait commencé sa carrière sur YouTube n'a pas survécu à ses blessures. Son agresseur n'était pas connu des services de police. La piste d'un fan déséquilibré est envisagée. Depuis le début de l'année, plus de 5.800 personnes sont mortes des suites de blessures par armes à feu aux Etats-Unis. Avec AFP et Reuters
Vidéos A la une
En 2013, une étude de l'Institut de recherche économique appliquée révélait que chaque année, 0,26% de la population subissait des violences...
Vidéos A la une
Un verdict retentissant dans toute l'Amérique latine. A Buenos Aires, la justice a reconnu le plan Condor comme une organisation criminelle. Après trois ans d'audiences, 15 anciens militaires, dont le dernier dictateur argentin Reynaldo Bignone, ont écopé de 8 à 25 ans de prison, ce vendredi, pour crimes en bande organisée. Les victimes sont de diverses nationalités, Argentins, mais aussi Uruguayens, Boliviens, Paraguayens ou Chiliens. Pour les familles, ce procès est exemplaire. 'Il y a 22 familles chiliennes qui attendaient cette condamnation', explique cette proche d'une victime, Laura Elgueta Diaz, 'et maintenant on espère que ça va être le début de la vérité, que nos pays peuvent s'unir derrière une même idée de la justice qui a pu se réaliser ici en Argentine. Dans les années 70, six pays d'Amérique du sud se sont unis pour réprimer les opposants à leur régime. La plupart des exécutions et enlèvements ont été perpétrés en Argentine. Les magistrats se sont appuyés sur ce que l'on appelle les Archives de la terreur, découvertes au Paraguay dans les années 1990, et sur des documents déclassifiés par les Etats-Unis.Dans les autres pays du continent, les anciens militaires ont généralement bénéficié de lois d'amnistie, à quelques exceptions près.
Vidéos A la une
Cinq employés d'un orphelinat du nord de l'Albanie ont été arrêtés suite à des accusations d'abus sexuels sur des pensionnaires mineurs. Il y a des preuves selon le procureur, qui indique que les poursuites portent aussi sur du travail illégal. Cet orphelinat, géré par la ville de Shkodra, accueille aussi des enfants, qui ne peuvent pas être pris en charge par leurs familles.
Vidéos A la une
Il y a trois mois, l'Américain Jason Dalton tirait au hasard sur des passants dans la ville de Kalamazoo, au Michigan. En l'espace de cinq heures, il tua six personnes et en blessa grièvement deux autres, avant de se rendre. L'homme travaillait alors comme chauffeur pour la société de transport Uber. Tiana Carruthers est l'une de ses victimes. Elle s'en est sortie. Elle se dirigeait vers un parc avec sa soeur et des enfants quand le tireur s'est approché d'eux, armé d'un pistolet. Alors qu'elle témoignait durant le procès, l'accusé l'a subitement interrompue, proférant des propos incohérents. L'audience a dû finalement être suspendue. Jason Dalton avait affirmé après les meurtres, que ses crimes avaient été dictés par l'application Uber. Le tueur de Kalamazoo se dit 'possédé' par Uber https://t.co/zT2grKhDuv pic.twitter.com/xtpKrTdDc0- Paris Match (@ParisMatch) 17 mars 2016
Vidéos A la une
Les forces spéciales russes ont abattu un homme qui avait attaqué une banque de l'est de Moscou, prenant en otage plusieurs personnes. L'individu avait fait irruption dans l'établissement en début de soirée. Selon des témoins, il était cagoulé et armé et aurait exigé une importante somme d'argent. Cinq otages ont été libérés quelques instants plus tard, alors qu'une guichetière avait réussi à se réfugier derrière une porte blindée. Selon la police, le forcené a été neutralisé alors qu'il tentait de faire exploser la bombe artisanale qu'il portait sur lui.
Vidéos A la une
Le procès de deux passeurs se poursuit à Catane, en Sicile. Ce mardi, le parquet a requis 18 ans de prison à l'encontre du responsable présumé d'un trafic d'être humain, accusé d'être responsable du naufrage d'une embarcation. Six ans d'emprisonnement ont aussi été demandés contre l'assistant du capitaine. 'Mon client a été accusé non seulement de favoriser l'immigration illégale, mais aussi de multiples homicides et d'être responsable du naufrage', déclare l'avocat des prévenus, Massimo Ferrante. 'La peine de 18 ans correspond à ce qu'on attendait'. L'avocat exposera sa défense le 4 octobre prochain, pour revenir sur le drame qui avait coûté la vie à près de 800 personnes, près des côtes italiennes. Ce mardi, plusieurs centaines de migrants ont été secourus en Méditerranée. D'après Europol, 800 000 candidats au départ seraient prêts à partir de Libye, laissés aux mains des passeurs. Un trafic qui impliquerait des organisations criminelles dans neuf cas sur dix, et des ressortissants d'une centaine de pays. Cette activité a généré l'an dernier plus de six milliards d'euros de profits.
Vidéos A la une
Le pistolet de George Zimmerman, acquitté du meurtre de l'adolescent noir Trayvon Martin en Floride en 2012, atteint des sommes astronomiques dans des enchères en ligne morbides. Impossible cependant de vérifier le sérieux des participants. Un premier site de vente d'armes en ligne avait décidé jeudi de retirer l'annonce de M. Zimmerman.
Vidéos A la une
A une cinquantaine de km seulement de la capitale espagnole, Madrid, une immense décharge sauvage de pneus subit un incendie, probablement criminel, a estimé le maire de Seseña, la commune sur laquelle elle est à 70% implantée, Carlos Velazquez. Cette décharge sur dix hectares, née dans les années 90, avait été déclarée illégale en 2003. 'On savait bien que ça arriverait, confie un habitant. Cela arrive maintenant mais ça aurait tout aussi bien pu se produire il y a dix ans.' 'Notre ville est littéralement envahie par cette décharge, déplore le maire de la commune de Valdemoro, qui en abrite 30%, Guillermo Gross del Rio. La justice a instruit le dossier, la compagnie qui la gère a même été condamnée.' Les administrations des régions de Madrid et Castille-La Manche, sur lesquelles se trouve la décharge, avaient décidé fin 2015 d'organiser un appel d'offres pour la vider... mais rien n'avait été entrepris. Le site part maintenant en fumée. Des fumées hautement toxiques. L'incendie pourrait mettre des jours à être éteint. Mais il est circonscrit. El incendio de #Seseña visto desde el helicóptero de coordinación de #BomberosCMhttps://t.co/j4zZ2gK2Ty- 112 Comunidad Madrid (@112cmadrid) May 13, 2016
Vidéos A la une
Un feu allumé par le président kényan, en personne, pour détruire plus de cent tonnes d'ivoire : des défenses d'éléphants et des cornes de rhinocéros, assemblées en pyramide. La scène, symbolique, se passe au parc national de Nairobi, en marge d'un sommet international destiné à lutter contre le braconnage et le trafic d'ivoire, qui menacent la survie des éléphants. 'Le braconnage est désormais une branche de la criminalité internationale. La lutte contre cette pratique sera remportée à travers des alliances entre les nations et les continents'', a déclaré le président Uhuru Kenyatta aux côtés du président gabonais ou encore de la ministre française de l'Environnement, Ségolène Royal. Environ 30.000 éléphants sont abattus chaque année pour leurs défenses par des braconniers, qui tirent profite du commerce d'ivoire, en particulier avec les pays asiatiques. Ce samedi, pas moins de 5 % du stock mondial d'ivoire est parti en fumée.
Vidéos A la une
Le Kenya va incinérer 105 tonnes d'ivoire, soit la plus grande crémation jamais réalisée. Onze pyramides d'or blanc ont été alignées dans le parc nationale de Nairobi. Ce samedi midi, un combustible sera injecté via des tuyaux enfouis sous le sol et elles partiront en fumée devant les télévisions du monde entier. Un message symbolique en faveur de la protection des animaux. Le président Kenyan Uhuru Kenyatta avait appelé cette semaine lors d'un sommet africain à interdire complètement le commerce de l'Ivoire. C'est lui qui enflammera à l'aide d'une torche la première pyramide : 'Il y a des preuves formelles que le braconnage est appuyé par des organisations criminelles, ce qui alimente la corruption. Cela empêche nos nations de s'engager de manière significative et durable sur la voie du développement social et économique', a-t-il affirmé devant la presse. Ces dix dernières années en Afrique centrale, 70% des éléphants de forêt ont été tués par les braconniers.
Vidéos A la une
Ouverture en Allemagne du procès de trois hommes et d'une femme, membres présumés d'un groupe néonazi. Ils sont soupçonnés d'avoir projeté des attaques à la bombe et des incendies volontaires visant des centres d'accueil pour réfugiés. C'est grâce à leurs conversations sur Internet que les enquêteurs ont pu les démasquer.
Vidéos A la une
Un tunnel de 800 mètres fort bien équipé : ascenseur, éclairages, rails... Il restait même dans la benne 650 kilos de marijuana. Bonne pioche pour les autorités américaines, qui parlent "du plus long tunnel jamais découvert à la frontière" américano-mexicaine. Les arrestations ont ensuite conduit à la saisie record de 6 350 kilos de marijuana et un peu plus d'une tonne (1 017 kilos) de cocaïne. Avec agences
Vidéos A la une
Au Japon, le crime gris ne cesse d'augmenter. Il s'agit en fait de délits commis par des personnes âgées de plus de 65 ans, le taux de...
Vidéos Cinéma
Los Angeles. Années 70. Deux détectives privés enquêtent sur le prétendu suicide d’une starlette. Malgré des méthodes pour le moins...
Vidéos A la une
Plus de 900 enquêteurs ont fait irruption dans le sauna Artemis, la plus grande maison close de Berlin où ils ont procédé à des fouilles et à 6 arrestations dans le cadre d'une affaire mêlant proxénétisme, gang de motards et fraude fiscale, à hauteur '17,5 millions d'euros'. Les établissements de prostitution sont autorisés en Allemagne depuis la légalisation du métier de prostituée en 2002. Avec AFP
Vidéos A la une
Rien ne peut arrêter l'amour, ou tout du moins un agréable baiser, c'est ce qu'a prouvé un couple américain. Les deux amoureux ont continué à s'embrasser malgré la présence de braqueurs armés dans un bar de Billings dans le Montana. Selon un employé du bar, trois personnes ont fait irruption masqués avec des bandanas, ils ont alors mis à sac le bar réclamant de l'argent. La police recherche toujours les suspects.
Vidéos A la une
Qu'est-il arrivé à Giulio Regeni ? L'Italie continue de réclamer la vérité sur la mort de l'étudiant de 28 ans, dont le corps avait été retrouvé en bordure d'une autoroute, en banlieue du Caire. Il portait des traces de tortures. Rome a depuis rappelé son ambassadeur en Egypte pour protester contre la lenteur de l'enquête. C'est dans ce contexte qu'une délégation égyptienne s'est rendue ce mardi au Parlement européen. Objectif : assurer les députés de l'entière coopération du Caire. 'L'Italie est un pays ami de l'Egypte. Pourquoi les autorités égyptiennes, pourquoi un Égyptien, feraient-ils faire du mal à un Italien ? Nous n'avons pas en Egypte d'antécédents de tortures sur des visiteurs étrangers', explique Ahmed Said, le chef de cette délégation. À Rome, les soupçons se portent sur les services de sécurité égyptiens. Pour l'eurodéputé italien Gianni Pittella, la mort de Giulio Regeni ne doit pas rester sans réponse : 'Je demande à la Commission européenne, comme l'a fait le gouvernement italien, de reconsidérer la relation avec l'Egypte. L'Egypte, sur un plan économique et géostratégique, est un partenaire important à la fois pour l'Italie et l'Europe, mais l'Egypte ne peut pas se permettre de ne pas respecter les droits de l'Homme.' Étudiant à l'université de Cambridge, Giulio Regeni effecuait au Caire un mémoire sur les syndicats ouvriers en Egypte. Il avait disparu alors qu'il se rendait chez un ami. C'était le 25 janvier, soit le jour du cinquième anniversaire du soulèvement contre Hosni Moubarak. La capitale égyptienne était alors placée sous haute sécurité.
Vidéos A la une
'Criminal - Un espion dans la tête' est le titre de ce film britannique avec en tête d'affiche Kevin Costner dans le rôle d'un condamné à mort à qui l'on implante la mémoire d'un agent de la CIA décédé pour tenter de déjouer un complot diabolique. La première du film a eu lieu à Londres en présence de l'équipe. Kevin Costner a expliqué se qui lui avait donné envie de jouer dans le film. 'Le niveau de violence et de spontanéité authentique était ce que je voulais essayer d'apporter. Une allure. Ce n'est pas quelque chose sur le papier qu'on attache à mon nom quand on lit le projet, mais il y a eu un moment où j'ai su que je pouvais jouer ce rôle.' L'américain Ariel Vromen a réalisé le film. 'J'ai des souvenirs du passé' dit il. 'Alors si on pouvait en effacer un peu et s'en faire d'autres, peut être serions-nous plus gentils...' L'actrice israélienne Gal Gadot incarne dans le film le rôle de la veuve de l'agent de la CIA. Gal Gadot wore a black #VictoriaBeckham Pre-Fall 2016 tuxedo to the #CriminalMovie UK premiere. pic.twitter.com/U8wJAhoXeo- The Fashion Court (@TheFashionCourt) April 11, 2016 La jeune femme raconte la première scène qu'elle a tournée. 'Le premier jour, je suis arrivée sur le plateau et j'avais une scène à jouer avec Kevin. Kevin m'a dit 'Hey, je suis Kevin, enchanté'. 'Je m'appelle Gal' ai-je répondu, 'je suis fan de ce que vous faites'. Il a dit : 'j'espère que vous êtes ok, mais on va tourner notre première scène et je fais essayer de vous violer, là maintenant.' 'Ca serait parfait, oui' ai-je dit. Et c'était là notre première scène de bienvenue...' Une distribution internationale pour ce thriller Michael PItt, l'espagnol Jordi Mollà, le porto ricain Amaury Nolasco ou encore la britannique Alice Eve. 'Criminal - un espion dans la tête' : sortie internationale le 15 avril.
Vidéos A la une
L'assassinat de Giulio Regeni constitue décidément un vrai motif de tensions diplomatiques entre l'Egypte et l'Italie. Cet étudiant italien a été retrouvé mort en début d'année dans les faubourgs du Caire (voir ici). Et depuis, les autorités italiennes veulent savoir à tout prix ce qui s'est passé. Il y a quelques jours, elles ont demandé d'avoir accès aux relevés téléphoniques de 'tous les abonnés dans la zone où le jeune homme vivait, dans celle où il a disparu et dans celle où son corps a été retrouvé.' Mais voilà, la justice égyptienne a fait savoir que ce n'était pas possible. 'Cette demande viole la Constitution égyptienne et pourrait constituer une infraction', a précisé le procureur adjoint Mostafa Suleiman, ce samedi lors d'une conférence de presse. Jeudi et vendredi, une délégation d'enquêteurs égyptiens s'est rendue à Rome pour rendre compte de leurs investigations. Ces enquêteurs égyptiens continuent de croire que la mort de Giulio Regeni est liée à un gang spécialisé dans l'enlèvement d'étrangers. Côté italien, on est plus que sceptique, estimant plutôt que le jeune homme aurait été tué par des membres des services de sécurité égyptiens. >> L'Egypte dit avoir avoir identifié les meurtriers de Giulio Regeni, Rome pas convaincu Plusieurs ONG de défense des droits de l'Homme accusent régulièrement les autorités égyptiennes de disparitions forcées, de détentions illégales et d'actes de torture. Giulio Regeni, 28 ans, doctorant à l'université britannique de Cambridge,menait des recherches sur les mouvements syndicaux égyptiens. Vendredi, l'Italie a annoncé avoir rappelé son ambassadeur en poste au Caire afin de protester contre le manque de progrès dans l'enquête.

Pages

Publicité