Société
Rackettée depuis plusieurs mois par un gang de filles, une collégienne de 12 ans a été torturée, mardi à Créteil, à la sortie des cours. Son père a livré un témoignage glaçant.
Vidéos A la une
L'ancienne présidente de l'Ina a plaidé coupable pour les 23.000 euros de frais de taxis lorsqu'elle était à son poste. Le tribunal de grande instance de Créteil l'a condamnée à 4.500 euros d'amende. La seconde audience, concernant cette fois les frais du Centre Pompidou, se tiendra vendredi.
Vidéos A la une
L'ancienne présidente de l'Ina a plaidé coupable pour les 20.000 euros de frais de taxis lorsqu'elle était à son poste. Son audience devant le tribunal de grande instance de Créteil devra confirmer sa peine. La seconde, sur les notes du Centre Pompidou, se tiendra vendredi matin.
Vidéos A la une
Un conseiller municipal Les Républicains, Alain Ghozland, âgé de 73 ans, a été retrouvé tué mardi matin à son domicile "en grand désordre" à Créteil dans le Val-de-Marne.
Société
Samedi, une femme de 57 ans a été retrouvée morte chez elle à Créteil, près de Paris. Elle aurait été "lardée" à l’aide d’une arme blanche. Un homme a été arrêté. Il s’agirait de son fils.
Société
Suite à un oubli de l'état civil, le petit Eric n'a toujours pas d'existence légale deux mois après sa naissance. 
Vidéos A la une
Le chiffre a été multiplié par six. Depuis le début de l'année, 222 actes anti-musulmans ont été recensés, contre 37 l'année dernière. Ces statistiques ont été dévoilées vendredi, alors que le Premier ministre Manuel Valls a présenté un plan de lutte contre le racisme, composé de 40 mesures. Le projet de l'exécutif entend notamment lutter contre les dérapages islamophobes, qui semblent avoir été libéralisés depuis les attentats de Paris.
Vidéos A la une
"Il y a des mots qui blessent et qui tuent", a dénoncé Manuel Valls ce vendredi. Le Premier ministre a présenté à Créteil, en région parisienne, son plan de lutte contre le racisme et l'antisémitisme. A la clé, 40 mesures dont une grande campagne de communication sur les réseaux sociaux et la création d'une unité de lutte contre les contenus illicites sur internet. Le racisme et l'antisémitisme relèveront désormais du droit pénal et non plus du droit de la presse.
Vidéos A la une
Le Premier ministre était ce vendredi à Créteil, ville symbole de mixité ethnique, pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme. Quarante mesures ont été présentées autour de trois axes majeurs : la sanction de tous les actes racistes, la pédagogie, la mobilisation nationale. "Nous sommes sur le fil du rasoir. Il faut démontrer qu'il n'y a pas de fatalité" a-t-il déclaré.
Vidéos A la une
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a appelé dimanche à Créteil à "faire de la lutte contre le racisme et l'antisémitisme une cause nationale", moins d'une semaine après l'agression d'un couple ciblé pour ses origines juives.
Vidéos A la une
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées, dimanche, pour dénoncer l'agression d'un couple juif cette semaine. Présent, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a appelé à faire de la lutte contre l'antisémitisme une cause nationale.
Vidéos A la une
Une semaine après le violent cambriolage d'un couple à Créteil, ciblé parce que " juifs ", la communauté juive est encore sous le choc. Alors que le gouvernement a affirmé dimanche 07 décembre sa volonté d'ériger la lutte contre le racisme et l'antisémitisme en "cause nationale" face à un phénomène en recrudescence, Haïm Korsia le grand rabbin de France, dénonce quant à lui des "poncifs et des préjugés insupportables" et appel à une sanction exemplaire.
Vidéos A la une
Un rassemblement républicain contre l'antisémitisme était organisé dimanche matin à Créteil (Val-de-Marne). Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve était présent. Et il s'en est pris à ce mal qui ronge la société française en visant des personnes parce qu'elles sont juives.
Vidéos A la une
Bernard Cazeneuve a participé au rassemblement républicain de Créteil (Val-de-Marne) en soutien au couple juif agressé en début de semaine dans son appartement. Les trois malfaiteurs avaient cambriolé le logement avant de violer la jeune femme.
Vidéos A la une
Roger Cukierman, président du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), était sur le plateau de BFM Story. "Tragédie" selon François Hollande, "horreur" pour Manuel Valls: le gouvernement a vivement dénoncé jeudi l'agression contre un couple de Créteil visé en raison de leur origine juive. "Quand il se passe de tels drames, de telles tragédies, ce n'est pas la famille simplement qui est blessée, agressée, c'est ce que la France porte de plus grand, de meilleur qui se trouve blessé, abîmé", a déclaré le chef de l'État lors d'un discours à l'Élysée.
Vidéos A la une
Le président de la République, François Hollande s'est exprimé quelques jours après l'agression "antisémite" d'un jeune couple à Créteil. Il s'agit, selon lui, d'une "agressions insupportable". De son côté, le Premier ministre Manuel Valls s'est exprimé sur Twitter. Outre son soutien à la famille, il affirme que "l'horreur de Créteil est la démonstration immonde que la lutte contre l'antisémitisme est un combat de tous les jours".
Vidéos A la une
Lundi, un jeune couple a été agressé à leur domicile à Créteil, près de Paris. Sous prétexte qu'ils "étaient juifs et donc riches", trois hommes armés ont séquestré et violée l'une des deux victimes. L'agression a rapidement été caractérisée comme "antisémite" par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. En France, ces attaques ont été multipliées par trois ces 10 dernières années. Cette dérive qui inquiète la communauté juive de la ville, l'une des plus importantes d'Ile-de-France.
Vidéos A la une
Un jeune couple a été agressé à Créteil au domicile de ses parents lundi, par trois hommes cagoulés et armés. La fiancée du jeune homme a été violée. Ce mercredi soir, deux des trois agresseurs ont été écroués. TF1 a recueilli le témoignage de la victime. Il raconte ce qu'il s'est passé.
Vidéos A la une
Les réactions d'indignation se multiplient après l'agression d'un jeune couple à son domicile à Créteil, lundi. Une agression dont le caractère antisémite "semble avéré", selon le ministre de l'Intérieur. Deux des agresseurs présumés et un complice ont été arrêtés. D'après le parquet de Créteil, ces individus sont soupçonnés d'avoir déjà roué de coups un septuagénaire, le 10 novembre dernier, dans la même ville, en raison de sa religion.
Vidéos A la une
Jonathan, 21 ans, est l'une des victimes de l'agression qui a eu lieu à Créteil lundi dernier. Il s'est confié à BFMTV. "Trois hommes cagoulés, gantés dont deux avaient une arme chacun, ils m'ont mis en joug. Ma copine était en pleurs. Sur le coup, on pense que c'est un cauchemar", a-t-il expliqué avant d'ajouter: "Ils n'ont pas trouvé ce qu'ils cherchaient. Ils m'ont dit qu'ils nous avaient déjà surveillés. Ce n'était pas au hasard, c'était ciblé, ils connaissaient nos habitudes. Ils savaient qu'il y avait des Juifs ici".
Vidéos A la une
Benoît Hamon, le ministre de l'Education, a lancé une "conférence nationale sur l'évaluation des élèves" mardi, en espérant parvenir à un changement dans la manière d'évaluer les élèves. Au collège Issaurat de Créteil, ils n'ont pas attendu le gouvernement pour tenter le coup: un système d'évaluation précis, basé sur des couleurs, a remplacé les notes dans les trois classes de 5ème qui en ont fait l'expérience.
Société
Deux frères de confession israélite ont été agressés samedi soir à la sortie de la synagogue de Créteil (Val-de-Marne). Une agression que le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a fermement condamnée.
Vidéos A la une
Deux frères ont été agressés samedi 24 mai à la sortie de la synagogue de Créteil, dans le Val-de-Marne. Agés de 18 et 23 ans, ils ont été roués de coups et l'un d'eux a reçu des coups au visage venant d'un poing américain. L'un des deux jeunes hommes est sorti de l'hôpital: il raconte l'agression au micro de BFMTV.
Vidéos A la une
Les deux personnes agressées samedi à proximité de la synagogue de Créteil l'ont été en raison de leur appartenance religieuse, selon Albert El Harrar, le président de la communauté juive de la ville. Une des deux victimes devra subir dans les prochains jours une opération après avoir reçu un coup à l'oeil.
Vidéos A la une
Deux hommes de confession israélite qui sortaient samedi en début de soirée de la synagogue de Créteil "se sont fait violemment agressés par deux individus qui ont pris la fuite", a indiqué dimanche le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, sur BFMTV.
Publicité