Vidéos Argent/Bourse
Trois semaines après le séisme provoqué par le Brexit, l'Union européenne fait face à son vieux démon italien. Pour cause, le secteur bancaire transalpin croule sous les créances douteuses dont le montant total s'élève à près de 360 milliards d'euros, un record en Europe. Et à l'heure actuelle, les banques italiennes n'ont pas suffisamment de fonds propres pour couvrir les éventuelles pertes si les débiteurs faisaient effectivement défaut. Bruxelles et Rome craignent que les stress-test financiers du 29 juillet ne révèlent l'ampleur du désastre. Par ailleurs, aucune solution ne se profile à l'horizon pour leur venir en aide. Alors, l'Italie est-elle l'homme malade de l'Europe ? - Décryptage des mouvements sur les marchés obligataires avec Nicolas Forest, directeur de la gestion obligataire chez Candriam. - Intégrale Bourse, du mercredi 13 juillet 2016, présenté par Guillaume Sommerer, sur BFM Business.
Publicité