Vidéos à la une
Après des années d'instabilité politique, la Côte d'Ivoire dispose aujourd'hui d'une croissance spectaculaire, avec un taux de croissance du PIB de 8% en 2016 selon les estimations de la Banque mondiale. Le pays a entamé une transition économique en développant de nombreux secteurs, investissant dans les infrastructures et en facilitant l'accès de la population à l'électricité, l'eau courante, en modernisant ses routes et en développant des autoroutes pour relier les principales villes. Le plan de développement national 2016-2020 a été fixé par le gouvernement qui pense que ce plan permettra de jeter les bases d'une économie émergente, de stimuler le commerce dans les années à venir. Nous avons rencontré le Premier ministre ivoirien qui nous a dévoilé des points importants de ce plan quinquennal. Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre ivoirien " Ce plan 2016 -2020 est évalué à 60 milliards de dollars, Notre objectif est que le plan soit financé à hauteur de 40% par le secteur public pour soutenir tout ce qui est lié aux infrastructures. Mais aussi environ 60% par le secteur privé, et nous avons aussi un fort investissement du capital humain, donc tout ce qui est éducation et formation professionnel ou dans le secteur de la santé. " Plus de 60% de la population a moins de 35 ans, et l'état mis en place un programme pour renforcer l'éducation, l'apprentissage et un autre pour renforcer la place des femmes dans la société. Avoir un capital humain formé et qualifié est un élément clef pour attirer les entreprises. D'autre part l'investissement commercial a été facilité ainsi que la création d'emplois locaux. Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre ivoirien 'Nous avons un code d'investissement qui est l'un des plus attractifs, avec des exonérations importantes qui sont faites en terme de réduction des droits de douane mais aussi l'exonération au niveau de la TVA, mais nous allons demander aux investisseurs que la contrepartie soit que les retombées locales des investissements soient importantes'. La Côté d'Ivoire est aujourd'hui un pari sûr en Afrique, avec des secteurs très diversifiés comme le bancaire, les télécommunications, l'énergie, l'immobilier, le minier et des opportunités importantes dans l'agricole. Le Centre de Promotion des Investissements en Côte d'Ivoire (CEPICI) joue un rôle important pour mettre en relation les investisseurs potentiels et les pourvoyeurs d'idées. Emmanuel Essis, Centre de Promotion des Investissements en Côte d'Ivoire : " La première étape de l'investisseur quand il arrive dans un pays c'est d'avoir l'information. Le CEPICI a été créé justement pour constituer pour l'investisseur un seul interlocuteur dans sa quête en investissement donc c'est un guichet unique. Au CEPISI vous avez l'information, vous avez l'assistance ; vous pouvez créer votre entreprise en une journée, donc c'est ce guichet unique qui permet aux investisseurs de ne pas perdre de temps justement. " Emmanuel Essis, Centre de Promotion des Investissements en Côte d'Ivoire : " La cote d'ivoire a l'avantage d'avoir une communauté diversifiée, qui part de l'agriculture jusqu'aux services ; en Côte d'ivoire il y a la matière première agricole, la première opportunité qu'il y a c'est l'agro-industrie, la transformation industrielle. " La Côte d'Ivoire figure parmi les plus important producteurs de cacao au monde, avec une récolte annuelle de 1,9 million de tonnes, c'est l'industrie la plus prometteuse du pays. CEMOI a répondu à l'appel de l'or brun ivoirien. Le chocolatier français s'est établi dès 1997 à Abidjan dans la transformation du cacao, et en 2015 le groupe industriel a mis 6 millions d'euros sur la table pour développer une usine qui aujourd'hui produit un chocolat 100% ivoirien. Benjamin Bessi, manager général de CEMOI en Côte d'Ivoire : 'L'activité ici permet de transformer 70000 tonnes de cacao. Donc nous réceptionnons du cacao avec des coopératives et nous faisons toute la transformation depuis la fève de cacao jusqu'au chocolat fini.' Existe-t-il une recette magique pour garantir le succès aux investisseurs étrangers ? Benjamin Bessi, manager général de CEMOI en Côte d'Ivoire : 'La clé du succès c'est d'abord la formation. Les groupes internationaux quand ils investissent, recherchent ce type de profils : des Ivoiriens bien formés et qui ont une expertise à faire valoir. Donc du coup ça revient à un point de convergence entre une politique nationale de promotion des cadres nationaux et un besoin des investisseurs internationaux qui recherchent de la compétence locale. Le développement entrepris par la Côte d'Ivoire a permis de mettre les marchés internationaux en confiance mais le pays qui a la croissance économique la plus rapide d'Afrique devra confirmer son ambition en gardant le rythme.
Vidéos Argent/Bourse
Auplata vient de lancer une augmentation de capital de 10,5 millions d'euros avec maintien du droit préférentiel de souscription. Cette levée de fonds vise à financer le développement et la construction de l'usine de cyanuration de la mine de Dieu Merci. Avec la mise en service de cette usine à compter du 2ème trimestre 2017, le groupe spécialisé dans l'exploitation minière d'or primaire en Guyane française et en Côte d'Ivoire depuis 2015 vise à produire en propre 600 kg d'or par an sur cette unité. À noter qu'en 2015, sa production d'or s'est élevée à 301 kg, dont 240 kg de production en sous-traitance. - Avec Jean-François Fourt, président d'Auplata. - Intégrale Bourse, du mardi 14 juin 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Il se cachent désormais dans la forêt pour mieux survivre. En Côte d'Ivoire, les éléphants ne seraient plus qu'une centaine. La présence d'éléphanteaux est le seul motif d'optimisme pour l'équipe d'experts internationaux qui s'est lancée à leur recherche .
Vidéos à la une
CONFIDENTIELS DÉFENSE. La station balnéaire de Grand Bassam en Côte d'Ivoire, a été le théâtre d'une attaque terroriste dimanche dernier. Quatre Français sont morts. Les autorités, inquiètes, annonce l'envoi de plusieurs troupes policières.
Vidéos à la une
Des dizaines de célébrités ont échappé au pire en Côte d'Ivoire. Vendredi soir, 36 heures avant les attaques sur la plage de Grand-Bassam, une grande soirée de gala était organisée à Abidjan pour soutenir la Fondation " Children of Africa ", créée par Dominique Ouattara, l'épouse du président ivoirien. Des artistes, et de grands chefs d'entreprise étaient présents. Parmi eux, Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Carla Bruni-Sarkozy, Jamel Debbouze, Franck Dubosc ou encore Martin Bouygues . La veille de l'attaque, certains d'entre eux se sont même rendus sur les plages, à quelques kilomètres du lieu de l'attaque. La plupart ont quitté le pays le samedi soir. Les terroristes avaient-ils l'intention de commettre leur attentat contre ce gala avant de changer d'objectif en raison des gros dispositifs de sécurité. L'enquête toujours en cours le dira peut-être.
Vidéos à la une
Jean-Marc Ayrault et Bernard Cazeneuve se sont rendus en Côte d'Ivoire mardi pour apporter le soutien de la France dans la lutte contre le terrorisme. Ils sont notamment allés à la rencontre de la communauté française de Côte d'Ivoire. Ils sont 18.000. Quatre sont tombés sous les balles des assaillants à Grand Bassam. Jean-Louis Souche a échappé à la mort mais son collègue n'a pas eu cette chance et a été tué sous ses yeux. Il va rapatrier le corps de Franck vers sa famille , en France mais reviendra en Côte d'Ivoire. Une manière de défier les terroristes qui selon lui s'étaient donné une mission. "Ils cherchaient du blanc", assure-t-il.
Vidéos à la une
Deux jours après l'attentat qui a fait 18 morts à Grand-Bassam, en Côte d'Ivoire, les ministres français des Affaires étrangères et de l'Intérieur, Jean-Marc Ayrault et Bernard Cazeneuve, étaient au chevet des victimes ce mardi.
Vidéos à la une
En envoyant leurs tueurs frapper la station balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam, les chefs d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) n'ont pas agi au hasard: ils ont frappé symboliquement la France, leur ennemi juré. Sur place beaucoup redoutent désormais les conséquences de cette attaque.
International
En tout, dix-huit personnes sont mortes, dont quatre compatriotes lors de l’assaut des djihadistes d’Aqmi sur la plage de Grand-Bassam.
Politique
Le patron des Républicains s’envolera jeudi pour la Côte d’Ivoire où il rencontrera le président ivoirien Alassane Ouattara. Un voyage au programme digne d’un chef d’Etat. 
Vidéos à la une
En frappant une station balnéaire de Côte d'Ivoire, Al Qaïda s'est attaqué à la France. Car le pays est un ancien comptoir colonial français et il représente la troisième plus importante communauté française. La Côte d'Ivoire est restée un allié historique de la France, plusieurs bases militaires y sont installées. Quatre Français font partie des 18 victimes de l'attentat revendiqué par AQMI.
Vidéos à la une
À 40 kilomètres d'Abidjan, une station balnéaire a été prise pour cible par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) dimanche. La fusillade à fait 18 morts donc quatre Français. Armés de fusils d'assaut et de grenade, trois hommes ont tiré sur tous ceux qui refusaient de reconnaître la grandeur d'Allah. Le gouvernement a annoncé le renforcement de la sécurité aux abords des écoles et des frontières.
Vidéos à la une
Au lendemain de la fusillade à Grand-Bassam, en Côte d'Ivoire, qui a coûté la vie à 14 personnes dont 4 Français, les rues de la station balnéaire sont désertes et ont laissé place à des patrouilles de militaires. Les commerçants sont inquiets, Grand-Bassam étant très fréquentée par les Français expatriés.
International
Le prétendant à la couronne de France et son épouse Diane étaient présents sur la plage de Grand-Bassam lors de l'attaque qui a fait au moins 16 morts, dont un Français. 
Vidéos à la une
Après le Burkina et le Mali, la Côte d'Ivoire a été la cible dimanche d'une attaque jihadiste, un commando de trois hommes armés faisant 16 morts dans la station balnéaire très populaire de Grand-Bassam, le premier attentat de ce type dans le pays. Le président Alassane Ouattara, qui s'est rendu sur les lieux, à une vingtaine de kilomètres à l'est d'Abidjan, a dénoncé une attaque "terroriste", revendiquée dans la soirée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).
Vidéos à la une
"La zone a été bouclée par les forces françaises appuyées par les forces spéciales ivoiriennes", a expliqué Christophe Koffi, correspondant AFP en Côte d'Ivoire. Une fusillade a éclaté ce dimanche en Côte d'Ivoire, il s'agirait d'une attaque terroriste. Elle aurait visé la station balnéaire de Grand Bassam à 40 kilomètres d'Abidjan. Des hommes armés de kalachnikov, arrivés par la plage, ont ouvert le feu en direction des grands hôtels fréquentés par les ivoiriens et les occidentaux. Il y auraient plusieurs morts.
Vidéos à la une
Michel Scott, chef du service étranger de TF1 rappelle que la Côte d'Ivoire était jusque-là hors du champ de tir des jihadistes du Sahel. "Désormais les grands centres urbains d'Afrique de l'ouest peuvent tous être visés", précise-t-il, ajoutant que la revendication de cette attaque viendra d'un groupe lié à Al Qaïda ou lié à Daech.
Vidéos à la une
Frédéric Garrat, correspondant de RFI en Côte d'Ivoire raconte à TF1 que le président Alassane Ouattara doit venir ce dimanche visiter les lieux où a eu lieu l'attaque. Il explique que le pays est dans un grand abattement car il risque désormais d'être inscrit sur la liste des pays à éviter or, la plupart des revenus de Grand Bassam proviennent du tourisme.
Vidéos à la une
François-Xavier Freuland, journaliste à "Jeune Afrique", souligne qu'à la suite des attentats perpétrés au Mali et au Burkina Faso, la Côté d'Ivoire s'attendait à être la cible d'une attaque terroriste.
Vidéos à la une
Pour François -Xavier Freuland, journaliste à "Jeune Afrique", la Côte d'Ivoire a été visée en raison de sa relative stabilité ces dernières années mais aussi pour la forte présence française qui s'y trouve.
Vidéos à la une
Six hommes armés de fusils d'assaut, arrivés par la plage, ont ouvert le feu sur trois hôtels de la station balnéaire de Grand Bassam, à 40km à l'est d'Abidjan. Ancienne capitale du pays, Grand Bassam est un lieu de détente pour des nombreux expatriés. Si la piste terroriste est confirmée, il s'agirait de la première attaque de ce type dans le pays.
Vidéos à la une
L'éditorialiste international de BFMTV, Ulysse Gosset, a réagi après la fusillade de Grand-Bassam, en Côte d'Ivoire, qui a fait au moins cinq morts ce dimanche. "Il y avait une menace qui planait sur la Côte d'Ivoire", "plusieurs attentats ont été évités au cours des dernières années", a-t-il expliqué.
Vidéos à la une
"On pouvait craindre le pire dans ce pays", a expliqué de François-Xavier Freland, journaliste à "Jeune Afrique". Une fusillade a éclaté ce dimanche en Côte d'Ivoire, il s'agirait d'une attaque terroriste. Elle aurait visé la station balnéaire de Grand Bassam à 40 kilomètres d'Abidjan. Des hommes armés de kalachnikov, arrivés par la plage, ont ouvert le feu en direction des grands hôtels fréquentés par les ivoiriens et les occidentaux. Il y auraient plusieurs morts.
Vidéos à la une
Joint par téléphone par LCI ce dimanche, le journaliste spécialiste de l'Afrique Antoine Glazer s'est exprimé sur la fusillade survenue à Grand-Bassam en Côte d'Ivoire ce dimanche. Selon lui, le lieu n'a pas été choisi au hasard. "Grand-Bassam, c'est une cible forte, il s'agit quasiment d'un village gaulois. Tous les Français y vont" explique-t-il.
Vidéos à la une
Après l'attentat survenu à Grand-Bassam, une station balnéaire de Côte d'Ivoire, qui a fait au moins 12 morts dont un Français et plusieurs Européens, le ministre de l'Intérieur ivoirien Hamed Bakayoko a indiqué que les forces spéciales avaient pu "neutraliser six terroristes". Il appelle également la population à garder son calme.
Vidéos à la une
Ce dimanche, une fusillade a éclaté à Grand-Bassam, une station balnéaire de Côte d'Ivoire, faisant plusieurs morts. Probablement l'oeuvre de jihadistes, l'attaque aurait commencé sur la plage, comme lors de l'attaque à Sousse en juin dernier. L'organisation Ansar Dine, qui compte en son sein des jihadistes ivoiriens, avait proféré des menaces envers le pays africain il y a quelques mois.
Vidéos à la une
Une fusillade intervenue cet après-midi en Côte d'Ivoire aurait fait plusieurs victimes. Des assaillants lourdement armés et portant des cagoules ont ouvert le feu sur la plage de Grand Bassam, une station balnéaire située à une quarantaine de kilomètres de la capitale Abidjan. Cette zone bordée d'hôtels et de restaurants est très fréquentée les week-ends. D'après des témoins, il y aurait plusieurs morts dont un enfant au moins, mais le bilan diverge d'une source à l'autre et les autorités gardent le silence. Des témoins ont aussi vu des blessés être évacués dans des véhicules militaires. L'armée et la police ont été déployées en masse dans la zone.
Vidéos à la une
"On a voulu cibler un pays dans l'émergence, et la communauté étrangère", a expliqué de François-Xavier Freland, journaliste à "Jeune Afrique". Une fusillade a éclaté ce dimanche en Côte d'Ivoire, il s'agirait d'une attaque terroriste. Elle aurait visé la station balnéaire de Grand Bassam à 40 kilomètres d'Abidjan. Des hommes armés de kalachnikov, arrivés par la plage, ont ouvert le feu en direction des grands hôtels fréquentés par les ivoiriens et les occidentaux. Il y auraient plusieurs morts.
Vidéos à la une
Quatre hommes armés de Kalachnikov auraient ouvert le feu dimanche 13 mars sur la plage de la station balnéaire de Grand Bassam, à environ 40km d'Abidjan.
Vidéos à la une
"Cette plage est bondée, il y a beaucoup de fonctionnaires des Nations Unies", a expliqué Christophe Koffi, correspondant AFP en Côte d'Ivoire. Une fusillade a éclaté ce dimanche en Côte d'Ivoire, il s'agirait d'une attaque terroriste. Elle aurait visé la station balnéaire de Grand Bassam à 40 kilomètres d'Abidjan. Des hommes armés de kalachnikov, arrivés par la plage, ont ouvert le feu en direction des grands hôtels fréquentés par les ivoiriens et les occidentaux. Il y auraient plusieurs morts.

Pages

Publicité