C’est l’une des croisières les plus originales et les plus belles à réaliser en hiver. Aujourd’hui, on vous emmène à la découverte des îles de l’océan Indien. Un magnifique voyage qui va nous conduire  de La Réunion à Madagascar, en passant par l’île Maurice et les Seychelles. 

D’une durée de 14 jours, cette croisière, proposée cet hiver (de novembre à février) à bord du paquebot neoRiviera de la compagnie Costa Croisières, présente l’énorme avantage de pouvoir découvrir en un même voyage des territoires éloignés les uns des autres, sans avoir à défaire ses valises. Avec à la clé une destination aux multiples facettes, tant sur le plan des paysages que des cultures locales. Autre atout de cette croisière : le navire laisse le temps à ses passagers de découvrir et s’immerger dans chaque étape avec des escales plus longues et même, pour certaines, plusieurs jours passés à quai. On notera également que, contrairement aux croisières traditionnelles, les excursions proposées ici se font la plupart du temps en petits groupes d’une dizaine de personnes seulement, avec guides parlant notamment le Français.

L’île Maurice

Après un vol depuis Paris, qui peut être pris sous forme de package auprès de la compagnie, avec à l’arrivée un transfert organisé entre l’aéroport et le port, l’aventure débute à La Réunion. C’est là que les passagers embarquent sur le navire, qui appareille rapidement vers sa première destination, Maurice. Deux jours d’escale sont programmés à Port Louis, permettant de découvrir la capitale mauricienne, son centre-ville, ses parcs et rues commerçantes, avec notamment la possibilité de visiter des ateliers où des artisans fabriquent de superbes maquettes de bateaux. Cette escale est aussi l’occasion de s’enfoncer au cœur de l’île. En plus des très belles plages locales, par ses propres moyens ou via les nombreuses excursions organisées par la compagnie, de nombreux sites remarquables sont à découvrir, comme les massifs volcaniques, les fameuses "Terres aux sept couleurs", le lac sacré de Grand Bassin et son étonnant temple hindou, ou encore la cascade de Chamarel, sans oublier les rhumeries ou encore une visite de l’île aux Cerfs.

Trois jours aux Seychelles

Le navire quitte ensuite Maurice pour deux jours de navigation, au cours desquels les passagers peuvent profiter pleinement des ponts piscines et des autres installations à bord. Sur le Costa neoRiviera, on trouve notamment de nombreux bars et salons, un centre de bien-être et une salle de fitness, des espaces dédiés aux enfants, un casino, une discothèque et un théâtre où se déroule chaque soir des spectacles différents. On peut donc choisir de se reposer dans un coin tranquille ou participer aux animations festives proposées par l’équipage, il y en a pour tous les goûts.

Après cette période plaisirs en mer, le navire accoste à Victoria, la capitale des Seychelles, où il va rester trois jours. L’occasion d’apprécier les merveilles de ce somptueux archipel, en particulier les plages paradisiaques de Praslin et La Digue, avec leurs rochers caractéristiques et leurs récifs coralliens abritant une magnifique faune marine. Celle-ci affleure la surface de l’eau et on peut observer de très près les poissons simplement avec un masque et un tuba. Mais les Seychelles ce n’est pas que cette image de rêve. Il ne faut pas, non plus, manquer les montagnes qui surplombent Victoria ou encore la très belle forêt de palmiers de la Vallée de Mai, à Praslin.

Trois escales à Madagascar

La croisière se poursuit ensuite vers une destination rare, Madagascar, avec pour commencer l’île de Nocibe, d’où on peut partir à bord de petits bateaux explorer des réserves naturelles paradisiaques, avec en particulier les îles Komba et Tanikeli. Plages de sable blanc abritées par des palmiers parcourus par les petits singes maquis, eau transparente avec coraux et poissons multicolores, dauphins et tortues de mer longeant le rivage… Cet endroit féérique, où l’on rencontre aussi les habitants dans les villages de pêcheurs, n’a rien à envier aux Seychelles. Le navire part ensuite pour une autre destination mythique de Madagascar, Diego Suarez, dont la baie est considérée comme l’une des plus belles du monde. De là, on conseillera d’opter pour un trekking dans le parc des Tsingy Rouges, que l’on rejoint depuis le port en 4x4, indispensable pour suivre la piste de terre qui y mène, mais aussi préférable compte tenu de l’état très dégradé de la route nationale qu’il faut auparavant emprunter. Site géologique unique, les Tsingy Rouges, ouverts aux touristes depuis quelques années seulement, forment d’impressionnants canyons. La route qui y mène, traversant de nombreux villages, permet également d’apprécier les somptueux paysages de Madagascar, avec des massifs montagneux spectaculaires, des rizières et une faune comme une flore très riches, entre baobabs géants et caméléons.

Troisième et dernière escale malgache, Tamatave permet notamment de découvrir le canal de Pangalanes à bord de pirogues ou encore le marché de la ville. Comme pour Nocibe et Diego Suarez, si l’on ne connait pas Madagascar ou l’Afrique, il est à noter qu’il faut éviter de s’aventurer dans des lieux isolés et faire attention à ses affaires personnelles. La misère est en effet prégnante et les touristes insouciants peuvent faire de mauvaises rencontres ou être victimes de vols. Mais globalement, la population est très accueillante et, pour ceux qui ont d’éventuelles inquiétudes à ce sujet, les excursions proposées par la compagnie permettent de découvrir ce très beau pays dans un cadre sécurisé.

Fin du voyage à La Réunion

Publicité
Cette croisière s’achève comme elle a commencé à La Réunion, avec cette fois une nuit à quai afin de découvrir les trésors de la principale île française en océan Indien. Avec au programme le Piton de la Fournaise, incontournable volcan réunionnais toujours actif, l’enclos Fouqué, le Pas de Bellecombe, la Plaine de Sables, ou encore le cirque de Salazie et les célèbres chutes du Voile de la Mariée. L’occasion, aussi, de s’immerger dans la très riche culture créole, avant de repartir pour la métropole et, après deux semaines de soleil et de chaleur en plein hiver, rentrer avec des souvenirs inoubliables et des images plein les yeux.