Vidéos A la une
En ce qui concerne le vélo, tout roule au Danemark. Le pays a récemment détrôné les Pays-Bas au classement des meilleures villes pour...
Monde
Quand l'hiver arrive, les touristes ont souvent tendance à mettre les voyages de côté. Ils ont tort, car il existe des endroits qui s’adaptent parfaitement à cette période de l'année. Voici cinq villes qui se démarquent des autres.
Immobilier
Le cabinet d’architecture a obtenu l’autorisation de construire à Copenhague (Danemark) deux tours qui seront reliées par une passerelle culminant à plus de 65 mètres de haut. Un projet hallucinant.  
Vidéos A la une
La police est sur la trace des deux auteurs du vol, le 16 juillet, d'un buste en bronze de Rodin à la Glyptothèque Ny Carlsberg de Copenhague. Ils ont détaché de son socle 'L'homme au nez cassé', une sculpture de 25,5 cm de haut, datant de 1863, estimée à 265 000 euros. Une oeuvre dont l'artiste français a réalisé plusieurs versions. 'Les cambrioleurs ont fait un vrai travail de professionnel, commente le commissaire Ove Randrup. Il est même possible qu'ils soient en relation avec un réseau international. Ils ont opéré un travail de reconnaissance, se sont familiarisés avec les lieux avant de commettre leur forfait.' Ils auraient en effet effectué un repérage une semaine plus tôt. Notamment pour comprendre le système d'alarme. Mais cet expert, Kasper Nielsen, n'est pas inquiet. 'Si vous voulez obtenir le meilleur prix d'une telle oeuvre, vous devez la placer sur le marché international, souligne-t-il. Or, celui-ci est tellement transparent que vous serez immédiatement découvert.' Toutefois, le professionnalisme des deux hommes, qui ont opéré en plein jour, déguisés en touristes et en l'espace de douze minutes peut aussi laisser penser que leur 'marchandise' a déjà trouvé acquéreur dans une collection privée...
Vidéos A la une
COPENHAGUE - 24 FEV 2015 - Un peu plus d'une semaine après les fusillades qui ont meurtri le pays, le Danemark enterre ses morts. Sous bonne garde et en présence de la chef du gouvernement danois, Helle Thorning-Schmidt, les funérailles du réalisateur Finn Norrgaard se sont tenues ce mardi à Copenhague. Plus de mille personnes ont assisté à la cérémonie. Finn Nørrgaard, 55 ans, est mort le 14 février dernier lors de l'attaque d'un centre culturel où se déroulait un débat sur la liberté d'expression. Selon des témoins, il aurait été abattu alors qu'il cherchait à désarmer le tueur. Un tueur qui avait ensuite pris d'assaut la synagogue du centre de Copenhague, faisant une victime supplémentaire. Dan Uzan, un Danois de confession juive qui a lui été inhumé la semaine dernière, à l'âge de 37 ans.
Vidéos A la une
Au Danemark, des démineurs sont intervenus ce mardi matin à Copenhague, près du centre culturel où a eu lieu une fusillade mortelle samedi. Il y avait là un colis suspect. Le quartier a été bouclé par précaution. Il s'agissait apparemment d'une fausse alerte. Par ailleurs, la police a annoncé avoir arrêté un homme la nuit dernière, sans qu'on sache si cette interpellation est directement liée à l'enquête en cours. Les forces de l'ordre sont sur le qui-vive après les attentats de ce week-end. Et les enquêteurs poursuivent leurs investigations, pour déterminer notamment les motivations du tireur présumé. L'homme, âgé de 22 ans, était Danois d'origine palestinienne. Il a été abattu par la police dimanche au petit matin. D'après les services de renseignement, il avait été signalé en septembre dernier par l'administration pénitentiaire comme présentant des risques de radicalisation. L'homme était alors en prison pour des faits de délinquance. Mais d'après le rapport rédigé à l'époque, rien ne laissait penser qu'il planifiait une attaque. Les fusillades de ce week-end ont fait deux morts. Ce drame qui a suscité une vive émotion. Ce lundi soir, des milliers de personnes se sont rassemblées à Copenhague en hommage aux victimes. Et aussi pour manifester l'unité de la nation contre les violences et contre le terrorisme.
Vidéos A la une
"Je me suis toute de suite jetée à terre." La cofondatrice des Femen, Inna Shevchenko était en train de s'exprimer sur la liberté d'expression, samedi, quand une fusillade a éclaté à Copenhague. Elle revient sur ce terrible épisode, sur BFMTV.
Vidéos A la une
COPENHAGUE - 16 FEV 2015 - Le centre de Copenhague est noir de monde. Ils sont environ 30 000 à se rassembler pour rendre hommage aux victimes des attentats qui ont eu lieu dans la capitale danoise. Encore sous le choc, des bougies à la main, les Danois ont d'abord convergé vers le centre culturel, lieu de la première fusillade qui a fait un mort, un réalisateur de 55 ans, et trois policiers blessés. La deuxième attaque a visé une synagogue. Un Juif de 37 ans qui montait la garde a été tué et deux policiers ont été blessés. Alors que le principal suspect de ces attaques a été abattu par les forces de l'ordre, la police a annoncé l'arrestation et l'inculpation pour complicité de deux hommes soupçonnés d'avoir aidé l'auteur présumé des attentats à faire disparaître une arme et à se procurer une cachette.
Vidéos A la une
Ce document audio a été diffusé par la BBC. Il a été enregistré pendant le discours d'Inna Shevchenko au moment de la première fusillade de Copenhague qui s'est déroulée dans un centre culturel. La Femen était en train de faire...
Vidéos A la une
Selon les médias danois, l'auteur présumé des attaques aurait été identifié comme Omar El-Hussein. Il est connu de la police pour des faits...
Vidéos A la une
Au lendemain du week-end de tuerie, l'émotion est très forte à Copenhague, qui n'avait jamais connu d'attaque terroriste. Devant le centre culturel et la synagogue touchés, les habitants sont venus exprimer leur tristesse, mais aussi leur unité. Une réaction qui rappelle celle des Français en janvier.
Vidéos A la une
François Hollande s'est rendu le 15 février à l'ambassade du Danemark en France, pour y exprimer la solidarité de la France après les fusillades de Copenhague. "Danemark, France, ce sont aujourd'hui les mêmes nations, les mêmes peurs mais aussi la même volonté" de lutter contre le terrorisme, a dit encore le chef de l'Etat.
Vidéos A la une
Les habitants de Copenhague sont sous le choc. Ce dimanche, ils ont voulu exprimer leur solidarité après les attaques meurtrières perpétrées dans la capitale danoise. La chef du gouvernement, Helle Thorning-Schmidt, est venue se recueillir devant la synagogue. Elle a adressé ses condoléances aux représentants de la communauté juive. 'Nous sommes ici, dévastés, parce qu'un homme, qui travaillait ici, a perdu la vie. Nous pensons à sa famille. Nous sommes à leur côté, mais nous pensons aussi à l'ensemble de la communauté juive du Danemark qui a sa place dans ce pays'. La sécurité avait été renforcée au Danemark après les attaques de Paris début janvier. Les deux attaques perpétrées samedi sont les plus meurtrières qu'ait jamais connu le pays.
Vidéos A la une
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est rendu à Copenhague dimanche, au lendemain des fusillades qui ont touché la capitale danoise. 'Nous n'oublions pas la solidarité manifestée par le gouvernement danois au moment où nous étions frappés nous mêmes', a-t-il rappelé devant la presse. "Nous sommes ensemble dans cette épreuve au côté de nos amis danois pour dire notre solidarité, pour dire l'importance du risque qui existe encore au sein de l'UE et notre détermination à combattre ensemble, au sein de l'UE, le terrorisme".
Vidéos A la une
Les projecteurs sont braqués sur Copenhague au Danemark après deux fusillades meurtrières, l'une hier après-midi, l'autre la nuit dernière. Et ce matin, la police a annoncé avoir abattu un homme qui venait d'ouvrir le feu sur les forces de l'ordre dans le quartier populaire de Noerrebro. Elle a ensuite estimé qu'il s'agissait de l'auteur des deux attaques. 'Nous supposons qu'il s'agit du même coupable derrière les deux affaires et nous supposons également que le coupable qui a été tué par la police à la station de Nørreport est la personne derrière ces deux assassinats', a déclaré l'inspecteur principal Torben Molgaard Jensen à la presse Hier, dans la soirée, les policiers avaient publié une photo du suspect vêtu d'une doudoune foncée et d'un bonnet ou d'une cagoule bordeaux, avec un signalement indiquant qu'il avait 25 à 30 ans et qu'il mesurait environ 1,85 m. Dans la deuxième fusillade dont il serait l'auteur, qui a eu lieu près de la synagogue de Copenhague, la nuit dernière, une personne a été blessée à la tête. Elle est morte des suites de ses blessures. Il s'agirait d'un jeune juif qui surveillait les accès au bâtiment d'après une association communautaire juive. Selon le président de cette association, le Conseil de sécurité juif des pays nordiques, une cérémonie de confirmation était en cours dans la synagogue au moment de l'attaque. Dans la première fusillade, hier après-midi, le suspect a criblé de balles un centre culturel où se tenait un débat sur l'art, l'islamisme et la liberté d'expression. Cette fusillade a fait un mort, un homme âgé de 55 ans. Trois policiers ont été blessés. À ce débat participait l 'artiste et caricaturiste suédois Lars Vilks qui a été l'objet de plusieurs menaces et d'agressions depuis la publication en 2007 d'un dessin représentant le prophète Mahomet . L'ambassadeur de France au Danemark participait également à cette conférence tout comme la militante des Femen Inna Chevtchenko. C'est d'ailleurs quand elle parlait que les coups de feu ont commencé à retentir. Après cettte première fusillade, la chef du gouvernement danois, Helle Thorning-Schmidt, a dénoncé 'un acte de violence cynique' et estimé que 'tout porte à croire que la fusillade (...) était un attentat politique et de ce fait un acte terroriste. Paris a rapidement condamné cette attaque. Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, est attendu à la mi-journée aujourd'hui à Copenhague.
Vidéos A la une
Une fusillade s'est produite à l'extérieur d'un centre culturel de la capitale danoise où se déroulait un débat sur l'islamisme et la liberté d'expression. Un civil a été tué, et trois policiers blessés. La police est toujours à la recherche de l'assaillant. La ville de Copenhague a été bouclée. Selon la police danoise, c'est le caricaturiste suédois Lars Vilk qui était visé, organisateur du débat. Sous protection policière, il avait subi des menaces de plusieurs groupes islamistes pour avoir publié en 2007 un dessin représentant une tête supposée être celle du prophète Mahomet sur un corps de chien. En septembre dernier, sa tête avait été mise à prix par le chef de l'organisation Etat Islamique. L' assaillant n'a pas pu entrer dans le café, mais a visé les participants au débat depuis l'extérieur. L'ambassadeur de France au Danemark était présent lors du débat. Paris a aussitôt condamné l'attaque et exprimé sa solidarité avec Copenhague. Le ministre français de l'Intérieur prévoit de se rendre sur place dans les plus brefs délais.
Vidéos A la une
Pendant le débat sur la loi Macron, Jean-Yves Collet, du groupe SRC demande la parole : "Nous apprenons par les moyens modernes d'information qu'une fusillade a eu lieu à Copenhague pendant une conférence sur la liberté d'expression" commence l'élu avant d'exprimer "la fierté qui est la notre de participer à ce débat vif et adresser un message de solidarité aux victimes et au peuple danois". Le groupe UMP s'est immédiatement associé à cet hommage.
International
Des tirs ont blessé trois policiers alors que se tenait un débat sur l'islamisme à la Maison de la culture de Copenhague. Deux suspects sont activement recherchés.
Vidéos A la une
L’agence de sécurité alimentaire nationale a fait état de 12 cas mortel de listériose provoqués ces derniers mois par des aliments en vente...
Vidéos A la une
Le travesti barbu Conchita Wurst, vainqueur de l'édition 2014 du concours de l'Eurovision, a été accueilli par des centaines de fans dimanche à l'aéroport de Vienne. Le ministre autrichien de la...
Vidéos A la une
Tom Neuwirth, alias Conchita Wurst, salue un message de tolérance après sa victoire au concours de l'Eurovision au Danemark. Il, elle, a été accueillie par une foule de fans à l'aéroport de...
Vidéos A la une
Qui va remporter le concours de l'Eurovision ce soir au Danemark ? Cette année, il n'y a pas de favoris de façon aussi nette que l'an passé. Le suspens est donc bien présent pour cette...
Vidéos A la une
L'évènement attire chaque année environ 100 millions de téléspectateurs, fans de chanson populaire et de soirée festive : la grande finale du concours de l'Eurovision a lieu ce soir au Danemark...
Vidéos A la une
L'Arménie et la Suède, les deux grandes favorites de l'Eurovision, se sont qualifiées hier soir lors de la première demie-finale au Danemark, mais au delà de la musique, c'est la politique qui...
Vidéos A la une
Ce week-end à Copenhague, le candidat belge à l'Eurovision Axel Hirsoux a dévoilé sa stratégie pour recueillir un maximum de votes.
Vidéos A la une
C'est un de ces rendez-vous qu'attendent les gastronomes du monde entier : la publication du classement des meilleurs restaurants de la planète, un classement établi par la revue britannique...
Publicité