Vidéos à la une
L'Assemblée nationale a tenu à féliciter Laurent Fabius mardi, lors de la séance des questions au gouvernement. Les députés ont longuement applaudi, à plusieurs reprises, le ministre des Affaires étrangères, qui a présidé la COP 21.
Vidéos à la une
L'accord contre le réchauffement est réellement historique, même si de (trop) nombreux compromis ont été nécessaires.
Vidéos à la une
Selon Jean-Pascal Tricoire, le modèle énergétique français n'est pas soutenable car les coûts y afférant sont trop chers. Le groupe Schneider Electric s'est ainsi mobilisé en vue de la COP 21. Tous les investissements qu'il effectue en matière d'efficacité énergétique visent à générer des économies pour financer la transition énergétique, ajoute le patron de la firme. - Avec: Jean-Pascal Tricoire, président directeur général de Schneider Electric. - Good Morning Business, du mardi 8 décembre 2015, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Le Premier ministre est allé se recueillir ce dimanche devant le Bataclan, à la veille de l'ouverture de la Cop21 où près de 150 chefs d'Etat sont attendus. Beaucoup d'entre eux "veulent venir se recueillir, marquer leur solidarité à l'égard de la France", a déclaré Manuel Valls. "Cette solidarité est importante. Le deuil est toujours présent et pour longtemps", a-t-il ajouté.
Vidéos à la une
La Chine déclare la guerre à la pollution. A un mois de la COP 21, François Hollande est en Chine, premier pays pollueur de la planète.
Vidéos à la une
SEWARD (Alaska - États-Unis) - 1er septembre 2015 - Barack Obama poursuit sa visite en Alaska. Après avoir lancé un appel à faire plus pour protéger le climat, le président américain s'est rendu au pied d'un glacier, l'Exit glacier. Pour l'occasion, il s'est mué pour l'occasion en professeur de géophysique devant les caméras. "Vous avez vu les panneaux lorsque nous marchions. Ils indiquent où le glacier se trouvait en 1917, en 1951. Ce glacier a perdu plus de deux kilomètres en deux siècles. Ce que cela signifie, c'est la rapidité avec laquelle le glacier recule. Cela nous envoie un message sur l'urgence à laquelle nous serons confrontés" a lancé le président. A trois mois de la conférence internationale de Paris, la COP 21, Barack Obama peaufine son image de défenseur du climat et de l'environnement. Image qui n'est pas exempte de contradiction. Le président vient en effet d'accorder à Shell un permis de forage offshore au nord de l'Alaska, une décision qui divise les habitants de l'État.
Vidéos à la une
ANCHORAGE (Alaska - États-Unis) - 31 août 2015 - Barack Obama de plus en plus pressant sur la protection du climat. En visite en Alaska pour trois jours, le président américain a livré un constat sévère sur les actions entreprises jusqu'à présent: " Le fait est que le climat change plus vite que nos efforts pour y remédier. Mesdames et messieurs, cela doit changer. Nous n'agissons pas assez vite. Je suis ici en tant que dirigeant de la plus grande économie du monde, du second plus grand émetteur, pour dire que les États-Unis admettent leur rôle dans la création de ce problème et que nous ne fuirons pas notre responsabilité à le résoudre". Barack Obama a insisté sur l'importance de la COP 21, la grande conférence internationale sur le climat qui s'ouvre à Paris à la fin novembre.. Chance ultime selon le président américain de trouver un accord avant des bouleversements irréversibles.
Vidéos à la une
La principale cause de réchauffement climatique est l'émission de gaz carbonique dans l'atmosphère, qui cause l'effet de serre. Toute la difficulté pour effectuer des études sur les transformations du climat réside dans la prise de mesures sans qu'elles soient biaisées par la masse de CO2 autour des grandes villes. Dans cet épisode, Fanny Agostini vous explique comment les travaux du chercheur Charles Kelling, depuis Hawaï, nous aident à analyser et à lutter contre le réchauffement climatique. 2015 est une année à très fort enjeu climatique avec la tenue, à Paris, à la fin de l'année, de la grande conférence mondiale sur le climat. BFMTV vous propose donc tous les jours de l'été, avec Fanny Agostini, un rendez-vous pour parler de notre planète et des secrets de son climat.
Vidéos Vu à la télé
Invitée sur le plateau du Petit Journal ce lundi 15 juin, Ségolène Royal a offert un badge représentant le logo de la conférence COP21 à Yann Barthès. Ce dernier en a profité pour lui apprendre que ce logo représentait l'extasy dans les années 90 !
Publicité