Vidéos A la une
La surpopulation carcérale est un problème récurrent que dénonce la nouvelle contrôleure générale des prisons. Son prédécesseur s'alarmait déjà du phénomène. Dans son rapport annuel, Adeline Hazan comptabilise 10.000 détenus de plus que le nombre de places disponibles. Si la loi prévoit pourtant un droit à l'encellulement individuel, l'application de cette règle ne sera valable qu'en 2020, en raison d'un moratoire voté fin 2014.
Publicité