Vidéos A la une
Trois milliards d'euros auraient été retirés cette semaine en Grèce. Les habitants se prémunissent contre la possible instauration d'un contrôle des capitaux en cas d'échec du sommet européen de lundi. Le tout dans un calme saisissant. Il faut dire que ménages et entreprises ont anticipé en enlevant de leur banque 31,5 milliards d'euros entre décembre et avril. Depuis, le phénomène se serait accéléré.
Publicité