Vidéos A la une
Frédéric Simottel présente, dans sa chronique Culture Geek, les différentes manières de se faire oublier sur Internet et les réseaux sociaux. La Cour Européenne de Justice vient de promulguer un arrêt stipulant que n'importe quel internaute pouvait demander aux moteurs de recherche de désindexer des liens qui le concernent sur la toile. Pour les réseaux sociaux, c'est à la fois aussi simple et laborieux. À l'instar de de Manuel Valls qui s'est racheté une virginité en effaçant tous ses posts sur Facebook et Twitter antérieurs au 27 août 2014. Google et Bing proposent donc un formulaire pour accéder à cette demande. Plus de 70 000 dossiers ont déjà été traités. 250 000 pages web ne sont ainsi plus référencées par ces moteurs de recherche. Mais ces informations ne disparaissent pas pour autant, notamment si vos amis sociaux les ont déjà partagé sur leurs propres pages. On ne disparaît donc jamais complètement d'Internet.
Publicité