Vidéos Alaune
Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur le rachat de capital de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Le choix de l'Etat a fait polémique, plusieurs offres françaises avaient été déposées, mais c'est le consortium formé par deux investisseurs chinois et le groupe canadien SNC-Lavalin qui a été retenu pour ce rachat de 49,99% du capital. Cet accord rapportera donc 308 millions d'euros dans les caisses du gouvernement. Mais la finalisation de cette opération "ne pourra intervenir qu'à l'issue" d'une procédure de consultation du comité d'entreprise de l'aéroport, et après autorisation des autorités compétentes en matière d'aviation civile.
Vidéos Alaune
Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse métropole, était en duplex pour BFM Story. Le gouvernement a choisi un consortium chinois pour lui vendre 49,99 % de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Mais les pouvoirs publics resteront majoritaires puisque l'Etat et les collectivités locales détiendront toujours 50,01% du capital. "L'aéroport reste français, c'est l'exploitation commerciale qui est déléguée à une société", selon le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc.
Publicité