Les tickets restaurant peuvent désormais être utilisés pour acheter des sandwichs ou des  salades « à la machine ». Aux entreprises maintenant de s’équiper de distributeurs acceptant ce moyen de paiement.

© Lissandra Melo / Shutterstock.com

Si vous avez l’habitude d’acheter votre déjeuner au distributeur automatique de votre entreprise, vous pouvez désormais le régler avec vos tickets restaurant. Un accord vient en effet d’être signé entre la Commission nationale des titres restaurants et la Navsa, la Chambre syndicale de la distribution automatique. Si la mesure est entrée en vigueur début septembre, les entreprises possédant ce type de machines peuvent demander de nouveaux appareils équipés d’un monnayeur adapté.

Publicité
Un sandwich oui, un café nonIl existe dans les entreprises françaises plus d’un demi-million de distributeurs automatiques susceptibles d’être ainsi concernés. Mais seuls ceux-là pourront faire l’objet de règlements en « tickets resto », les distributeurs installés dans les rues et les lieux publics continueront de n’accepter que la monnaie sonnante et trébuchante. Par ailleurs, les conditions d’utilisation des titres restaurant ont été clairement établies : seules les denrées alimentaires pourront ainsi être achetées. Pas question donc de payer son café à la machine avec un ticket restaurant. Les achats sont également limités à un seul ticket par jour et pas personne, seuls les titres restaurants distribués par l’entreprise seront acceptés, et uniquement les jours travaillés. Enfin, comme souvent avec les « tickets resto », la machine ne rendra pas la monnaie, mais il sera possible d’acheter plusieurs articles avec un seul ticket.
Publicité