Prix plus bas, nouveaux trains et sièges, offres pour les PME… La SCNF a présenté mercredi son opération "reconquête" pour rendre ses TGV plus accessibles. 

De plus en plus concurrencée, notamment par les cars et le covoiturage, la compagnie ferroviaire française a décidé de rendre ses offres pour le TGV plus accessibles aux voyageurs. La direction de Voyages SNCF a ainsi présenté mercredi son opération "reconquête" et ses mesures annoncées pour les prochains mois ou prochaines années. En voici les plus importantes :

Des nouveaux sièges. Pour rendre les trajets encore plus confortables, la compagnie ferroviaire prévoit notamment d’installer des nouveaux sièges qui seront dévoilés en septembre. "Ils procureront plus de confort au voyageur, malgré l’augmentation de 20 % du nombre de places dans les TGV dernière génération, qui entreront en service à partir de 2016", indique Rachel Picard, nouvelle présidente de Voyages SNCF, citée par Le Monde. Les nouveaux TGV devraient par ailleurs accueillir plus de monde, avec 556 places contre 456 jusqu’à présent. 

Internet accessible dans les wagons. Le 11 février dernier, la compagnie avait également promis la mise en place gratuite du Wi-Fi dans ses trains à partir de 2016, après un premier test du dispositif commercial dès cette année. Toutes les lignes ne seront toutefois pas équipées au même moment. Le Wi-Fi démarrera ainsi mi-2016. La ligne Paris-Lyon sera équipée fin 2016, tandis que la LGV-Est et la ligne Paris-Bordeaux le seront mi-2017, tout comme celle de Paris-Strasbourg.

Politique de petits prix. La SNCF a également annoncé qu’elle lancerait à partir du 24 mars des offres dernières minutes pour les porteurs de la carte de fidélité. Ainsi, de mars à juin, il sera notamment possible de réserver des billets avec 40 à 50 % de réduction jusqu’à 4 jours avant le départ. "Les titulaires d’une carte pourront faire bénéficier de ces prix jusqu’à quatre personnes. Reste que "seulement" 600 000 places seront offertes sur trois mois. Et dans les trains les moins remplis…", relève néanmoins Le Monde. Une offre est également envisagée pour les PME. 

Publicité
Plus de trajets pour le Ouigo. L’offre low-cost de la compagnie, le Ouigo, devrait également s’étoffer, avec l’inauguration d’une liaison entre la région parisienne et Nantes en septembre 2016, ainsi qu’avec Bordeaux et Rennes en 2017. 

En vidéo sur le même thème - SNCF : hausse des amendes