Un Bordelais a eu la désagréable surprise de voir exploser son lave-linge, un appareil de la marque Indesit. Une cinquantaine de cas similaires ont également été constaté en Grande-Bretagne. Les appareils de la marque sont-ils à risque ? Le fabriquant doit-il les rappeler ?

Indesit doit-il organiser un rappel de ses lave-linge ? Un Bordelais a vu le sien, un modèle à hublot (WIXL 12) acheté en 2008, exploser début décembre. « Une grande explosion a retenti dans l’appartement » a-t-il confié au magazine 60 Millions de consommateurs, qui publie des photos de l’appareil après l’incident : le dessus de la machine a été arraché, le tambour et le bac à lessive ont été broyés, et le bloc de béton qui sert à stabiliser la machine au moment de l’essorage a été déplacé.

Des accidents rares pour le fabriquant« Mon fils de 11 mois se trouvait dans la cuisine avec sa mère cinq minutes avant l’explosion. Pouvons-nous imaginer les conséquences malheureuses si cet incident s’était produit à ce moment-là ? » s’inquiète ce père de famille. Pour le fabriquant, ce type d’incidents, impressionnants, reste rare. « Il se peut que le bloc en béton qui stabilise la machine se fissure par usure sur des machines d’un certain âge. Cela peut se produire si l’appareil a été utilisé fréquemment en surcharge. Nous n’avons pas repéré de défaut dans la composition du béton et avons eu un seul autre cas en 2013. Si le phénomène peut être impressionnant, l’explosion reste limitée à la machine » a expliqué à 60 millions de consommateurs. Fabien Vallat, responsable qualité chez Indesit. Faut-il rappeler les machines ?Le magazine se demande pourtant si la marque doit organiser un rappel des appareils. Car en Grande-Bretagne, une cinquantaine de cas similaires ont été recensés depuis 2011. En mai dernier, l’émission Watchdog, diffusée sur la BBC, avait même consacré un numéro spécial aux incidents de lave-linge Indesit, lesquels se sont soldés par des blessures pour deux personnes. La marque, qui considère le risque comme « très faible », avait toutefois proposé des améliorations aux propriétaires de lave-linges inquiets, mais n’avait pas pris de mesures de plus grande envergure.

Publicité
A Bordeaux, le technicien envoyé a estimé que le problème rencontré par ce consommateur était dû à « un usage régulier en surcharge ». Un diagnostic que conteste le propriétaire du lave-linge. La marque n’envisage pas de rappeler les machines. Ce père de famille aimerait lui que le fabriquant informe le public sur les risques potentiels.

En vidéo sur le même thème : Economiser de l'énergie avec son lave-linge