Après l'abandon par le gouvernement de proposer une redevance audiovisuelle pour les résidences secondaires, les députés ont décidé ce lundi de porter la redevance audiovisuelle à 129 euros en 2013.

Tous les ans, le vote de la redevance audiovisuelle prête à un vif débat au Parlement. Cette année, ce fut encore pire...

Le 12 octobre dernier, le député PS Patrick Bloche, président de la commission des affaires culturelles de l'Assemblée et membre du conseil d'administration de France Télévision avait proposé de mettre en place une demi-redevance audiovisuelle pour les résidences secondaires. La ministre de la Culture Aurélie Filippetti, et le ministre du Budget Jérôme Cahuzac, s'étaient montrés favorables à la mesure... Que Jean-Marc Ayrault a rejeté quelques jours plus tard. Elle aurait pourtant pu ramener 164 millions d'euros en plus.

Finalement, lundi après-midi, les députés se sont accordés sur une augmentation de la redevance audiovisuelle de 4 euros, la portant donc à 129 euros en 2013 (83 euros pour les départements d'outre-mer). Grâce à cette augmentation, une centaine de millions d'euros en plus devrait être récoltée. En 2012, la redevance audiovisuelle a rapporté pas moins de 3,22 milliards d'euros.

2 euros pour l'inflation et 2 euros à titre exceptionnelCette hausse de 4 euros avait été proposée par le gouvernement dans son projet de budget. Il s'agissait d'augmenter de 2 euros en raison de l'indexation sur l'inflation, ajoutés à 2 euros prélevés à titre exceptionnel.

Publicité
En fin de semaine dernière, le député Patrick Bloche voulait retenter sa chance, et avait à nouveau préparé un amendement pour que la redevance audiovisuelle 2013 soit portée à 131 euros, mais il a abandonné l'idée de la présenter à l'Assemblée.

Le vote de la redevance audiovisuelle doit maintenant passer devant le Sénat, et il n'est pas impossible qu'il connaisse les mêmes remous qu'à l'Assemblée nationale.