Les biens en indivision comptent parmi les principales causes de dispute au sein des familles. Mais quelle que soit la situation, il y a toujours une solution. Tour d'horizon des principales règles.

C'est quoi ?

L'indivision est la situation juridique dans laquelle deux, voire plusieurs personnes sont propriétaires d'un même bien, suite à un héritage (sans qu’il y ait une division matérielle des parts) ou à l'achat d'un bien en commun.

 

De nombreux biens peuvent faire l'objet d'une indivision : c'est le cas des biens immobiliers (maison, appartement, terrain), du mobilier (meubles, voiture...) et même des chevaux de courses !

 

Son utilité : en indivision, chaque copropriétaire possède une quote-part du bien. De posséder un bien à plusieurs permet de partager les frais de financement, d'entretien, de gestion...

 

Publicité
Sa principale difficulté : qu'elle soit volontaire (acquisition d'un bien immobilier en commun. L'acte de propriété précisera alors les proportions de propriété de chacun en fonction du financement apporté par l'un et l'autre) ou involontaire suite à une succession, l'indivision est loin d'être toujours confortable. Et pour cause : une bonne partie des décisions (travaux d'entretien...) doivent être prises en commun avec des risques de mésentente, notamment familiale.

 

Publicité
Publicité