L’association de consommateurs CLCV a publié mercredi un communiqué dénonçant les prix en forte augmentation des herbes aromatiques, qui peuvent approcher ceux du caviar ou de la truffe. Explications. 

Les herbes aromatiques, nouveau produit de luxe ? C’est en tout cas ce constate l’association de consommateurs CLCV, qui a analysé les prix de 11 herbes aromatiques, parmi lesquelles la ciboulette, l’aneth, le basilic, l’estragon ou encore la coriandre.

Résultat : certaines de ces herbes coûtent désormais très cher. "Globalement les herbes aromatiques peuvent être classées en deux groupes. D’une part, les herbes de Provence, le thym, le romarin, le basilic, l’origan, l’aneth avec un prix moyen inférieur à 200 euros/kg et, d’autre part, les fines herbes, le persil, la coriandre, l’estragon, la ciboulette avec un prix moyen supérieur à 200 euros/kg", explique l’association dans un article publié sur son site.

Etre plus attentif aux prix au kilo

Et les prix peuvent parfois être encore bien plus élevés. "Certaines 'innovations' comme par exemple la déclinaison 'première saveur/cueillette fraîcheur' font grimper les prix : environ 675 euros/kg pour le basilic, 785 euros/kg pour la coriandre… et jusque 1 100 euros/kg pour la ciboulette", ajoute CLCV.

Publicité
Toujours selon l’association, les consommateurs doivent donc être plus attentifs aux prix au kilo. Cela servira à "comparer le prix des herbes aromatiques entre elles et entre les différentes marques".

Autre conseil : bien vérifier la liste des ingrédients sur les emballages afin de comparer les produits, notamment pour les herbes de Provence.