En vacances, les touristes se plaisent à flâner devant les étalages de produits locaux réputés de bonne qualité. Mais il n’est pas rare de se faire avoir. La CLCV, l'association nationale Consommation Logement et Cadre de Vie donne quelques conseils pour éviter les arnaques. 

Profiter des bons produits du terroir fait généralement partie intégrante des vacances. Mais attention, l’habit ne fait pas le moine : il arrive régulièrement que des produits présentés et vendus comme des spécialités régionales n’en soient pas.

A lire aussi : condamné pour escroquerie en 1985, un vainqueur du loto pourrait être réhabilité

L’association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV) met notamment en garde contre certaines ventes et explique sur son site comment ne pas se faire arnaquer.

Selon cette association nationale de défense des consommateurs et usagers, il faut particulièrement se méfier des ventes dites "sauvages", c'est-à-dire les produits proposés au bord des routes. Bien sûr, tous ces stands ne sont pas à mettre dans le même panier et des produits de bonne qualité s’y vendent également. De même, sur les marchés locaux, de bons produits sont disponibles même si un étalage "couleur locale" ne garantit rien.

Afin de ne pas avoir de déconvenue, l’association préconise de se fournir directement chez le producteur. Un tour à l’office de tourisme la région où vous passez vos vacances et vous devriez avoir entre vos mains les adresses d’artisans et d’agriculteurs qui produisent eux-mêmes leurs marchandises.

En outre, "de nombreux départements ont également mis en place avec les chambres d’agriculture des marchés de producteurs de pays", précise la CLCV sur son site internet. L’idée est ici de supprimer l’intermédiaire entre le producteur et le consommateur. Le logo "Marchés des Producteurs de Pays" doit être sur tous ces produits afin de garantir l'authenticité du produit.

A lire aussi : escroquerie : attention à une nouvelle arnaque sur LeBonCoin

15% d'anomalies en 2013

Publicité
Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), les petites arnaques en tout genre ont tendance à augmenter durant l’été. Au cours de l’opération interministérielle "Vacances 2013", les agents de la DGCCRF qui ont été envoyés sur le terrain ont constatés près de 15% d’anomalies sur les produits régionaux et locaux.

 > Vidéo sur le même thème : enquête sur le faux "made in terroir"