Trop chers les transports en commun ? Pas assez rapides, pas assez fréquents ? L’association nationale Consommation Logement et Cadre de Vie a fait le point sur ce que pensent les usagers.

L’association nationale Consommation Logement et Cadre de Vie (CLCV) a réalisé pour la quatrième année consécutive une enquête de satisfaction auprès de 800 usagers des transports en commun et notamment du TGV.

Les usagers attendent une baisse des prix

Pour la majorité des usagers interrogés (54,83%), l’amélioration principale attendue concerne la baisse des prix. Pour 20,56%, la ponctualité constituerait l’amélioration la plus importante tandis que 10,12% estiment qu’elle devrait porter sur la fréquence. Enfin, "la transparence des tarifs (9,35%) et le confort (5,14%) semblent moins prioritaires", précise la CLCV sur son site.

A lire aussi : produits régionaux : attention aux arnaques

Interrogées sur le prix des transports en commun, 4 personnes sur 5 (soit 80,1%) ont jugé "assez cher" ou "trop cher" le prix des transports. Pour 35% des usagers questionnés, le prix est justifié au regard de la prestation. En revanche, 18,4% pensent le contraire.

Une meilleure indemnisation des retards

Publicité
Si des compensations peuvent exister pour les TGV et les trains Intercités, cela n’est pas prévu pour les TER, métro et RER. Or, pas moins de 40,13% des voyageurs subissent régulièrement des retards, rapporte la CLCV. Les usagers réclament ainsi, "au-delà du remboursement d’une partie du billet, (…) la prise en charge des préjudices particuliers dus à ces manques de ponctualité (réunion manquée, ...)".

Concernant l’accueil en gare ou station, 48,7% des usagers s’estiment satisfaits même s’ils considèrent que ce service est encore perfectible.

 > Vidéo sur le même thème : mobilisation des usagers de la SNCF