Certaines destinations permettent aux vacanciers de multiplier leur pouvoir d’achat par deux. Voici, la liste des pays les plus attractifs en 2014.

© www.viajar24h.com

Quels sont les pays les moins chers où passer des vacances de rêve ? Cette sélection est basée sur le gain de pouvoir d’achat que vous pouvez escompter mais aussi sur l’intérêt touristique des différentes destinations.

 

- Gain de pouvoir d’achat supérieur à 50/60 % : filez en Inde. Le cours de la roupie s’est effondré en 2013. A titre indicatif, une nuit dans un hôtel de milieu de gamme n’excède pas 20 euros, un coca-cola consommé sur place vaut 0,40 euros et une (longue) course en taxi dans une ville comme New-Delhi ne dépasse pas 2 euros.

Conseil : évitez le change dans la rue et vérifiez que les billets que l’on vous remet ne sont pas rafistolés. Si c’est le cas, ils sont inutilisables.

 

Un poil plus cher, la Thaïlande est autre une destination bon marché. Comptez 25 euros pour une chambre d’hôtel de catégorie intermédiaire, 0,40 euros pour un coca et moins de 2 euros pour un déplacement en taxi climatisé à travers Bangkok.

Conseil : payez plutôt en liquide qu’avec une carte de crédit et récupérez systématiquement le double du carbone de paiement.

 

Toujours en Asie, le Vietnam a beau devenir une destination touristique, les prix y sont encore très raisonnables. Grâce aux restaurants et aux cantines de rues, il est possible de se nourrir pour moins d’un euro par jour. Une chambre double dans un hôtel modeste vous coûtera environ 10 euros.

Autre destinations possibles : la Bolivie, le Pérou, l’Équateur ou encore le Honduras.

 

- Gain de pouvoir d’achat de 40/50% : La Hongrie est un pays idéal. On s’y nourrit à partir de 5 à 8 euros par repas (le plat) et les chambres d’hôtel sont accessibles à compter de 20/25 euros la nuit dans un établissement intermédiaire. Plus on s’éloigne de Budapest et plus les prix baissent.

Conseil : sur place achetez une "Hungary Card". Dès son premier niveau de prix (10 euros), elle permet de bénéficier de réductions dans de nombreux hôtels et dans certains restaurants, musées et attractions locales.

 

Partir en Roumanie 
vous procurera également un gain de pouvoir d’achat substantiel puisque le salaire moyen local est d’environ 300 euros. On peut se loger correctement dans un hôtel de Bucarest pour 25 euros/nuit et dès 10 à 15 euros chez un particulier (chambre d’hôte). Coté restauration, un repas roumain revient à moins de 10 euros par personne, 20 euros dans une établissement cossu.

Conseil : lorsque vous retirez de la monnaie locale (le leu), utilisez le distributeur d’une grande agence bancaire et refusez de changer dans la rue.

 

Si vous boudez l’Europe de l’Est et ses frimas, pensez au Costa-Rica. Dans ce pays qui totalise 12 zones climatiques différentes, on peut se nourrir à compter de 10/15 euros par jour (restaurant). Hors période de haute saison on s’y loge proprement à partir de 30 euros/jour. Ici comme ailleurs, plus on s’éloigne des centres touristiques (Tortuguero, Osa…) moins la vie est chère.

Conseil : changez vos euros contre des "colónes" dans une banque et évitez de passer pour un touriste américain car les prix se font parfois à la tête du client.

 

Autre destination possibles : le Maroc où l’on vit bien avec moins de 30 euros/jour à condition d’éviter les pièges à touristes. Pour vous déplacer, prenez le train, les billets y sont de 60 à 80% moins cher qu’en France !

 

- Gain de pouvoir d’achat de 30/40% : Pensez à la Chine. Si, en raison d’une infrastructure hôtelière insuffisante, il est difficile de trouver une nuitée à moins de 50 euros/nuit, on peut, en revanche, se nourrir pour 5 euros par repas, une assiette de raviolis chinois coûtant, par exemple, 1 euro (+ ou - 8 yuans) et une bouteille de bière (0,75cl) de l’ordre de 0,50 euro. A titre indicatif, une course en taxi dans une ville comme Shanghai, vous reviendra environ à 3 euros.

Conseil : évitez de retirer de l’argent dans les hôtels car les commissions locales peuvent être pharaoniques.

 

Publicité
Autre destination de nature à muscler votre pouvoir d’achat, les Philippines. Dans ce pays où le salaire moyen est d’environ 115 euros par mois, un repas revient à moins de 10/15 euros par personne dans un restaurant correct et une course en taxi d’une trentaine de kilomètres à moins de 10 euros (prise en charge comprise).

Coté logement, une chambre double dans un hôtel de catégorie intermédiaire revient environ à 50 euros mais il est possible de se loger chez l’habitant à partir de 15 euros/jour.

Conseil : pour vous déplacer d’une ile à l’autre, préférez l’hydroglisseur à l’avion. Comptez, par exemple, 10 euros (600 PHP) pour aller de Cebu à Bohol. 

Publicité