Les hausses récurrentes du prix du gaz et de l’électricité inquiètent de plus en plus les Français. Selon le baromètre annuel Energie-Info publié ce jeudi, près de la moitié des sondés ont moins utilisé leur chauffage pour alléger leur facture.

© AFP

Plus les années passent, plus les Français ont du mal à subvenir à leurs besoins énergétiques. D’après le baromètre publié jeudi par le Médiateur national de l’énergie et la Commission de régulation de l’énergie (CRE), 67% des Français ont estimé que la part consacrée à l’énergie dans leur budget était trop importante. Un chiffre qui explique la raison pour laquelle la moitié des sondés ont affirmé avoir beaucoup moins utilisé leur chauffage l’année dernière. Ils sont d'ailleurs 44% à avoir restreint l’utilisation du chauffage au cours de l’hiver.

En cette période morose au niveau économique, 79% des personnes interrogées ont déclaré que la consommation d’énergie constituait pour elles "un sujet de préoccupation important" . En effet, 15% des Français intérrogés ont rencontré d’énormes difficultées pour payer leurs factures. Et cela ne devrait pas aller en s’améliorant puisqu’ils sont 96% à anticiper une hausse des tarifs de l’énergie dans les prochains mois.

Changer de fournisseur, la solution ?

Six ans après l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, rien n’a réellement changé. Selon la CRE, seulement 1,3 million de foyers (12,2%) avaient quitté les tarifs proposés par GDF Suez à la fin juin, pour un autre fournisseur de gaz. En ce qui concerne l’électricité, la part est encore plus faible avec seulement 2,3 millions de foyers (7%) ayant quitté EDF.

Publicité
Les Français semblent par ailleurs désorienter au niveau de la concurrence énergétique. Pour preuve, seuls 28% des foyers interrogés savaient qu'EDF et GDF Suez étaient deux entreprises concurrentes...
Publicité