Une habitante du Doubs a été victime d’une "arnaque à la pomme", avec une facture conséquente de 600 euros à régler. Explications.  

C’est une étonnante arnaque qui sévit depuis déjà quelque temps et dont fait part mardi le quotidien L’Est Républicain. Une habitante de Maîche, dans le Doubs, a été victime de l’arnaque dite à la pomme. Un procédé évidemment bien rodé.

Concrètement, un jeune vendeur à l’air très sympathique vient démarcher sa victime à domicile, lui proposant des pommes et autres fruits et légumes, en insistant bien sur leur origine biologique et en faisant goûter ses produits.

Mais le piège se referme. Il propose en effet la vente de 65 pommes à sa potentielle victime, qui se laisse avoir par sa gentillesse et surtout son insistance. Or, ce n’est pas 65 pommes qui sont livrées mais 65 kilos de pommes… Avec une facture salée : 600 euros à régler.

Une fausse date sur le bon de commande

"Pourquoi céder et payer ? 'Je ne saurais pas vous répondre, j’étais prise de court, mon jugement altéré', regrette la cliente déstabilisée. 'Néanmoins une heure après, j’ai téléphoné au numéro indiqué'. Déjà loin, le margoulin décroche, mais fait la sourde oreille", précise L’Est Républicain.

Publicité
Cela va même encore plus loin puisque le vendeur a inscrit une fausse date sur le bulletin de commande pour que la victime ne puisse pas utiliser le délai de rétractation de 14 jours prévu par la loi.

Afin d’éviter au maximum ce type d’arnaque, il est important de rappeler de toujours bien se renseigner sur le vendeur et sa société avant de signer un contrat ou un bon de commande.

Publicité