Vous avez émis des chèques sans provision, et vous retrouvez aujourd'hui interdit bancaire sans chéquier et carte bleue ? Découvrez les modes de paiement alternatifs auxquels vous avez accès.

La carte à autorisation systématique

Comment : suite à un interdit bancaire, la loi impose des services bancaires de base. Votre banque doit en effet mettre à votre disposition une carte à autorisation systématique. Celle-ci permet de régler ses achats et de retirer de l'argent (de préférence dans les distributeurs associés à votre banque, le retrait à d'autres distributeurs pouvant être facturé 1 euros) comme une carte classique.

 

Seule différence : avant toute transaction, le compte est systématiquement interrogé. L'opération est acceptée seulement s'il est suffisamment provisionné. Aucun découvert n'étant autorisé.

 

Publicité
Cependant : même si cette solution paraît "idéale", elle présente des contraintes. Cette carte peut être refusée dans certains commerces qui ne font pas de demande d'autorisation systématique, et sur certains automates comme ceux des péages et des parkings. Elle peut être également difficile à utiliser dans des automates où le montant de la transaction n'est pas connu à l'avance comme les distributeurs de carburant.

 

Le coût : entre 14 et 37 euros/an selon les établissements bancaires.

 

Publicité