60 Millions de consommateurs met en garde contre de faux partenaires d'EDF qui appellent les consommateurs nuit et jour en leur promettant des économies d'énergie. Voici comment les démasquer et les éviter. 

Vous êtes victime de harcèlement téléphonique de la part de "la plateforme Bleu Ciel EDF" ?  Ces démarcheurs appellent sans cesse les consommateurs en semaine, mais également le soir après 20 heures et le week-end. Le magazine 60 Millions de consommateurs a publié lundi 15 juillet un article suite aux nombreuses plaintes de personnes victimes de ce harcèlement téléphonique. 

"Un rendez-vous pour faire des économies d’énergie"

"Je ne sais plus que faire pour que cessent les coups de téléphone répétés de la part de la plateforme Bleu Ciel EDF. Cela tient du harcèlement" se plaignent les consommateurs. Au bout du fil, ces démarcheurs qui se disent "partenaire d’EDF" ou travaillant pour "la plateforme Bleu Ciel EDF" vérifient vos coordonnées et vous proposent d'installer des panneaux photovoltaïques ou de prendre rendez-vous, en vous promettant des économies d'énergie. 

De faux partenaires d'EDF 

Contactée par le magazine, EDF est formelle : la société "ne réalise pas de démarchage pour proposer des solutions Bleu Ciel". Elle précise toutefois que certains professionnels de la rénovation "partenaires Bleu Ciel EDF" peuvent utiliser le démarchage téléphonique dans des cas isolés. La plupart de ces "partenaires" sont donc faux. 

Comment répérer les usurpateurs ?

Les vrais partenaires d'EDF ont un numéro d’affiliation au réseau Bleu Ciel. Il doivent le communiquer au client qui peut vérifier ce numéro en contactant un conseiller travaux habitat d’EDF au 39 29 (numéro surtaxé). 

60 Millions de consommateurs précise cependant que les personnes qui ont posé trop de questions à ces démarcheurs n'avaient pas obtenu de réponse (ce qui est illégal), mais que cela a curieusement permis de mettre au fin au harcèlement téléphonique. 

De son côté, EDF, qui est au courant de cette affaire, dit faire son nécessaire pour traquer ces usurpateurs à partir des informations de ses clients.

Mettre fin au démarchage téléphonique 

Publicité
Le magazine rappelle également que vous pouvez faire cesser un démarchage téléphonique sur simple demande à votre interlocuteur, et s'il persiste, il faut alors saisir la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). 

 

Publicité