Les coups de fil aux services de renseignements téléphoniques en 118 conduisent à des factures exorbitantes. Les témoignages ne manquent pas et l'association de consommateurs 60 Millions de consommateurs met en garde. Certains utilisateurs se sont vu facturer des appels pouvant aller jusqu’à  65 euros et les cas ne sont pas isolés. Alors, erreur ou arnaque ?

 

Qui n’a jamais composé le 118 218 ? Le leader sur le marché du renseignement. Le piège redoutable, rappelle l’association 60 Millions de consommateurs, c’est le maintien de la surtaxe après la mise en relation. 1,50  euros la minute, c’est le tarif appliqué par la quasi-totalité des renseignements téléphoniques et ce, même après la mise en relation. Et cette pratique constitue l’une des pierres angulaires du modèle économique des services de mise en relation. 

Même si 118 218 a doublé ses montants variables, et si d’autres opérateurs concurrents se sont alignés, les services de renseignements se portent mal. Les chiffres abondent : 200 millions d’appels reçus en 2005, 100 millions en 2009 et 56 millions en 2012. Le consommateur se tourne désormais vers les services gratuits disponibles via internet.

 

Un principe ignoré des utilisateurs

 

Publicité
La loi, établie à l’origine pour la défense des consommateurs, est lacunaire. Elle impose l’information sur les tarifs uniquement si la mise en relation est facturée. Mais rien n'est prévu concernant le coût de l'appel après la mise en relation...  

Crédit photo © Wikimédia  

Publicité