Une extension de garantie de conformité de deux ans (gratuite) est entrée en vigueur en mars dernier mais les distributeurs préfèrent proposer des garanties commerciales payantes aux clients.  

L’association UFC Que Choisir met en garde les consommateurs français face aux possibles abus de magasins et enseignes sur les garanties de conformité des produits achetés, dans un communiqué publié le 3 mai.

Une extension à deux ans (au lieu de 6 mois) de la durée de présomption de conformité est entrée en vigueur le 18 mars 2016. Pourtant, comme l’explique l’association, de nombreux distributeurs choisissent de ne pas informer leurs clients sur cette extension de garantie et préfèrent au lieu de cela leur proposer des garanties commerciales payantes.

Informations erronées

Si, en théorie, les professionnels sont obligés d’informer les clients sur cette garantie légale et gratuite, les chiffres de l’étude montrent en effet le contraire. "Notre enquête menée dans 163 magasins par les bénévoles du réseau environnement de l’UFC Que Choisir et l’analyse de 13 sites de vente en ligne révèlent que les garanties contractuelles sont bien davantage promues par les vendeurs (64% pour les garanties commerciales et 68% pour les extensions de garantie) que la garantie légale gratuite (57%)", précise l’association dans son communiqué.

Publicité
Et les autres problèmes autour de cette extension de garantie sont nombreux, puisque l’enquête montre également que 12% des vendeurs apporteraient une information erronée sur les modalités d’application de celle-ci, contre 27% qui oublient même d’en parler.

Retrouvez l’enquête complète sur le site de l’UFC Que Choisir.

En vidéo sur le même thème - Arnaque : l’extension de garantie à deux ans, totalement superflue 

Publicité