Depuis 2007, le marché du gaz n'est plus sous le monopole de GDF. Plusieurs concurrents se sont donc installés en France. Le dernier en date, Eni, a été lancé en octobre... Vaut-il le coup ? Eléments de réponse avec Planet.fr.

GDF a perdu le monopole de la distribution de gaz auprès des Français en 2007, avec l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence. De nouveaux fournisseurs ont donc vu le jour. En octobre 2012, c'est Eni, le dernier en date, qui est apparu sur le marché...

Mais que vaut-il ? Eni est-il plus intéressant que GDF ? Comme le rappelle Fournisseurs-électricité.com, GDF propose des tarifs qui sont fixés par l'Etat, appelés tarifs réglementés, et des offres avec un prix fixe sur une certaine durée. Du côté d'Eni, on propose également des offres à prix fixe, mais aussi des offres dont le prix est indexé sur le tarif réglementé. Indexé ne veut pas dire identique...

6% moins cher sur les offres indexéesEn effet, le nouveau fournisseur proposerait des offres au tarif 6% inférieur au tarif réglementé fixé par l'Etat pour le prix du kWh. Quelque soit le prix du tarif réglementé, qu'il monte ou qu'il descende, ce serait donc la garantie d'un tarif toujours moins élevé que chez GDF. Côté abonnement aux offres indexées, les tarifs seraient identiques, et tout comme avec GDF, la résiliation serait possible à tout moment sans aucun frais.

En ce qui concerne les offres à prix fixe, Eni aurait également une longueur d'avance, en proposant des tarifs fixes pendant 3 ans, contre seulement 2 chez GDF. Il en serait de même pour l'abonnement, fixe pendant 3 ans. Et là encore, chez les deux fournisseurs, la résiliation est possible à tout moment sans engager de frais.

Les mêmes garanties que chez GDFMais comment expliquer qu'Eni puisse proposer des tarifs plus avantageux que le fournisseur historique de gaz en France ? Tout simplement parce qu'Eni produit son propre pétrole et gaz naturel, et ne l'achète donc pas à d'autres producteurs, comme GDF. Les marges sont donc moins importantes sur la facture des clients. D'autant plus que la structure d'organisation en France est optimisée, réduisant les coûts fixes. Enfin, Eni souhaite séduire les clients de GDF, et se doit donc de proposer de meilleurs tarifs.

Publicité
Mais ce coût inférieur ne signifierait pas une qualité moindre puisque qu'Eni et GDF passent par le même gestionnaire de réseau, impliquant le même gaz sur tout le réseau, le même compteur, la continuité d'acheminement du gaz, ainsi que les mêmes conditions (délais, frais...) de mise en service...