Marié(e), pacsé(e) ou en concubinage... lorsque dans un couple, l'un des deux accumule les dettes, pas toujours simple de savoir si vous en êtes redevable également ou pas. Le point sur qui doit payer. 

1 - Loyer, courses, entretien des enfants...

Un couple marié ou pacsé, quel que soit le régime, est solidaire pour toutes les dettes communes contractées pour l'entretien du ménage et l'éducation des enfants : loyers, courses, factures d'énergie, dépenses de santé, crédits pour les besoins de la vie courante comme un ordinateur... Et cela même si elles n'ont été souscrites que par un seul membre du couple.

En revanche, si l'un des deux accumule des dettes disproportionnées par rapport aux revenus du ménage en son nom et pour des achats non nécessaires à la vie courante, il est seul responsable de la dette et n'engage que ses biens et ses revenus personnels. C'est le cas si un mari venait à acheter une belle voiture de sport pour se faire plaisir, sans l'accord de sa femme.

Publicité
C'est une autre histoire si vous vivez en union libre : un couple n'est pas solidaire devant les factures de gaz, de téléphone ou pour le loyer*, sauf si les deux noms apparaissent sur le contrat. Les concubins ne sont pas non plus solidaires sur les dettes personnelles de l'autre, sauf si l'un venait à se porter garant de l'autre.

* En présence d’enfant en commun, chacun doit cependant contribuer à son entretien et à son éducation.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité