Alors que le titre d’EDF se porte bien à la bourse de Paris, la société a récemment annoncé une hausse de 5% au premier août qui sera renouvelée l’année prochaine. C’est un nouveau coup dur pour les particuliers, notamment après l’augmentation du prix du gaz prévue par GDF-Suez dans les mois à venir.

Electricité de France a récemment annoncé une nouvelle hausse du prix de l’électricité qui sera effective au 1er août 2013. Cette augmentation de 5% sera suivie ensuite d’un second relèvement des prix également de 5% d’ici an.

La plus forte hausse en dix ansCette hausse des prix décidée par le gouvernement reste toutefois inférieure aux propositions de la Commission de la Régulation de l’Energie (CRE) qui préconisait en juin une première hausse comprise entre 6.8% et 9.6% au 1er Août, ainsi qu’une seconde hausse évaluée à 7.6% pour combler le manque des dernières années.Pour limiter l’envolée des prix, "le gouvernement a décidé de lisser, sur plusieurs années, les hausses de tarifs nécessaires à la couverture des coûts d'EDF, prévue par la loi, afin de protéger autant que possible le pouvoir d'achat des ménages", a déclaré le nouveau ministre de l’Energie Philippe Martin. A titre compensatoire, les abonnements de faible puissance (3 kilovoltampères et 6 kilovoltampères ) ont été, quant à eux, abaissés. Ce sont les forfaits les plus utilisés par les Français. Malgré les efforts du gouvernements pour alléger la facture énergétique des particulier, cette hausse est la plus forte enregistrée depuis dix ans.

Publicité
Après l'augmentation du gaz et du pétrole, c’est un nouveau coup dur pour le porte-monnaie des ménages. Cette nouvelle hausse du prix de l’électricité risque d’accroitre un peu plus la précarité énergétique qui toucherait pas moins de six millions de Français.
Publicité