L'eau, trop chère ? C'est ce que semble penser la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal qui souhaite la mise en place d'un tarif social pour les plus modestes, comme pour le gaz et l'électricité. Les détails avec Planet.fr.

Ce mercredi matin, le Conseil des ministres devait se pencher sur le projet de gestion de l'eau du ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie. La principale mesure du projet porté par Ségolène Royal est d'adoucir les prix de l'eau, notamment pour les ménages les plus modestes, en instaurant un tarif social, comme pour l'électricité et le gaz.

 

D'après le ministère, certaines familles dépensent pour l'eau et l'assainissement pas moins de 3% de leur revenu, alors que la moyenne des Français n'y consacre qu'1%. C'est contre cela que Ségolène Royal veut lutter, et permettre aux plus modestes de payer l'eau moins cher. Interrogée par Le Parisien, elle a expliqué que pour commencer, la mise en place de ces tarifs sociaux se feraient uniquement dans les communes volontaires, d'ici la fin de l'année.

 

Rendre le consommateur plus responsableDans le projet présenté, d'autres mesures sont également proposées, telle qu'une véritable transparence des prix de l'eau et de l'assainissement. La ministre a en effet déclaré que "les consommateurs sont en droit de savoir comment sont dépensées les marges des agences de l'eau. Et les marges de l'eau doivent aller à l'eau". 

 

Publicité
Le projet souhaiterait aussi "ne plus contraindre les foyers à anticiper leur consommation d'eau", mais leur faire payer ce qu'ils consomment vraiment, et "étendre l'accès aux factures individuelles aux habitants d'immeubles collectifs". Le but : que le consommateur se sente plus responsable afin, selon Ségolène Royal, de "lutter contre le gaspillage et donc de stabiliser puis de baisser le coût de l'eau en France".