Depuis le début du mois de novembre, l'enseigne E.Leclerc se vante de son nouveau logo "conso responsable" qu'elle a attribué à une série de produits de grande consommation. Ce logo, qui devait aider le client à mieux consommer, est cependant remis en cause par l'association 60 millions de consommateurs. Que représente vraiment ce logo ? Que lui reproche-t-on ? Le point.

E.Leclerc a lancé en novembre un nouveau logo "conso responsable" qui figure sur une cinquantaine de produits de l'enseigne.

L'association 60 millions de consommateurs a étudié ces produits et pointe du doigt la dénomination abusive de ce logo.

 "Conso responsable" : c'est quoi ?

L'enseigne explique que le logo a été attribué par des ingénieurs qualité et des acheteurs qui ont noté chaque produit sur des "critères de responsabilité" : la composition, la fabrication, l'emballage, la qualité de l’information et l'utilisation. Les articles qui respectent au moins deux de ces critères ont été retenus pour l'obtention de la mention "conso responsable".

"Afficher la composition ? C’est déjà obligatoire !" objecte 60 millions de consommateurs, qui remet en question l'utilité du logo. 

Un logo vraiment utile ?

Parmi les articles "conso responsable", on trouve, entre autres, deux demi-baguettes précuites "transformées en France" sous emballage. Pour E. Leclerc, elles portent logo "conso responsable" car l'emballage présente des informations "accessibles" sur le produit : "ce qui est quand même le minimum !" précise 60 millions de consommateurs.

"On ignorait que le plastique d’une barquette de carottes râpées était vertueux pour l’environnement" ironise l'association au sujet des carottes râpées Bonduelle qui jouissent également de ce nouveau logo.

Publicité
Quant à la présence de l'eau en bouteille (qui engendre beaucoup de déchets et qui coûte cher à fabriquer et transporter) parmi ces produits "responsables", l’association parle de "surprise" avant de conclure que "la consommation 'responsable' selon E. Leclerc [nous] échappe…". 

 

 

Publicité