Par mégarde, il arrive qu'un produit oublié dans le réfrigérateur ou dans un placard passe la date limite de consommation. Peut-on tout de même manger certains produits périmés ? Revue en détails de tout ce qu'il est possible de faire pour à la fois préserver votre santé et éviter le gaspillage.

La date de péremption, c'est quoi ?

Aujourd'hui, presque tous les produits alimentaires (à l'exception du vin, sel, sucre, fruits et légumes...) présentent sur leur étiquetage une date de péremption. Il en existe deux sortes : la date de limite de consommation (DLC), et la date limite d'utilisation optimale (DLUO).

Publicité
. La DLC se reconnaît par la mention : « à consommer jusqu'au... » suivie du jour et du mois que l'on retrouve essentiellement sur les produits frais périssables. Une fois la date dépassée, le produit en question peut présenter un danger pour la santé. . La DLUO en revanche est une date indicative avec pour mention « à consommer de préférence avant le... » suivie du jour et mois, ou du mois et année ou même de l'année. Dépassée, l'aliment peut avoir perdu tout ou une partie de ses qualités gustatives et nutritionnelles, sans pour autant constituer un risque pour le consommateur.

Sachez-le : ce sont les producteurs qui établissent cette date sous leur responsabilité, en la validant par des tests de vieillissement sur chaque produit.