Un fabricant de distributeurs de billets propose de changer le sens d'introduction des cartes bancaires dans les distributeurs afin de garantir une meilleure sécurité de la transaction. Les détails avec Planet.fr.

Le constructeur de distributeurs automatiques de billets Diebold propose de changer le sens d'insertion de la carte bancaire dans les distributeurs afin d'améliorer la sécurité des transactions bancaires. Jusqu'à présent, les cartes s'insèrent dans le sens de la largeur, et il faut la pousser jusqu'à ce qu'elle entre totalement dans le lecteur. 

Bassem Bouzid, vice-président et directeur général pour l'Europe et l'Afrique chez Diebold explique à Challenges.fr que "c'est ce qu'on appelle une lecture statique. Le système est parfaitement au point. Mais les systèmes de lecture pirate le sont aussi. Il suffit d'installer une minuscule pastille sur la fente de l'automate. En introduisant votre carte, vous faites défiler la piste magnétique devant cette pastille. Elle récupère ainsi toutes les informations qui sont contenues dans la piste magnétique".

"Une lecture dynamique, c'est beaucoup plus compliqué à pirater"En revanche, en insérant la carte sur le côté, la fameuse pastille doit se déplacer sur toute la piste magnétique pour pouvoir la lire. Bassem Bouzid précise que "c'est une lecture dynamique. C'est beaucoup plus compliqué à pirater".

En plus des informations contenues sur la piste, les pirates ont besoin du code secret tapé par le client. Il suffit d'installer une petite caméra pour l'intercepter. Avec les informations de la piste et le code, les pirates peuvent fabriquer de nouvelles cartes bancaires et s'en servir. Mais en France et dans de nombreux pays d'Europe, les cartes bancaires ont une puce en plus, qu'il faut aussi reproduire. Cependant, cela arrive de plus en plus en France...

Publicité
Il n'est donc pas nécessaire pour les pirates de voler physiquement la carte, retardant ainsi le moment où le client de la banque va se rendre compte du vol sur ses comptes bancaires. Mais la nouvelle lecture de la carte que suggère Diebold ne provoque pas de vif enthousiasme chez les banques européennes, car la lecture dans un autre sens ne semble pas simple à faire accepter... Les Etats-Unis devraient être les premiers à tester ce type de distributeurs de billets, alors qu'encore nombre de leurs cartes bancaires ne disposent pas de puce électronique.

 

En vidéo sur le même thème : démonstration du paiement sans contact