Les dépassements de forfait peuvent coûter cher, très cher. Certains clients SFR ont reçu ce week-end un SMS d’alerte de l’opérateur les informant que le montant de leurs communications atteignait les 15 000 euros.

« Le montant de vos communications non comprises dans vos forfaits était (au 24 novembre) de 14.691,66 euros ». Des centaines d’abonnés SFR ont du être ce week-end en proie à la panique. La plateforme de l’opérateur de téléphonie mobile a visiblement connu quelques petits soucis, envoyant des centaines de messages erronés à ses clients. Un porte-parole de SFR a immédiatement reconnu qu’il s’agissait d’un problème technique affectant les envois des alertes par SMS. « On est en train de regarder et d'enquêter. Mais il s'agit d'un dysfonctionnement, et ces abonnés ne sont évidemment pas redevables des dépassements de forfait indiqués sur les SMS, qui sont en moyenne de l'ordre de 10.000 euros » a-t-il déclaré.

Publicité
L’an dernier, c’est un client Orange qui s’était vu envoyer une facture d’un montant astronomique de 716 millions d’euros. Et au moins de septembre, c’est Bouygues Telecom qui réclamait 11 millions de milliards d’euros à l’un de ses clients qui venait de résilier son abonnement. Récemment, c’est une cliente GDF Suez qui s’est vue adresser une facture de gaz de plus de 11 000 euros. Là aussi, c’est un « bug » au niveau de la plateforme qui gère les envois qui était à l’origine de cette bourde. Des erreurs qui, même si elles sont vite réparées, peuvent causer quelques sueurs froides à leurs destinataires, d’où l’utilité de garder un œil ouvert sur le suivi de sa consommation. 
Publicité