Une étude scientifique publiée début mars montre que les mesures effectuées par des compteurs électriques peuvent donner des résultats complètement faussés. Explications.  

C’est une information qui devrait conforter les opposants à l’installation de Linky. Une étude scientifique publiée le 3 mars dans la revue "IEEE Electromagnetic Compatibily Magazine" montre que les mesures effectuées par des compteurs électriques peuvent donner des résultats complètement faussés, rapporte LaTribune.fr.

Pour en arriver à ce constat, des chercheurs des universités de Twente et d’Amsterdam (Pays-Bas) ont connecté neuf compteurs construits entre 2004 et 2014 à un tableau électrique pour mesurer la consommation de plusieurs appareils.

Un écart de 582%  

Résultat : "cinq des neufs compteurs testés affichaient des données bien plus élevées que la consommation réelle - un écart allant jusqu'à 582% a été constaté - tandis que deux autres compteurs étaient nettement en deçà de la réalité - environ 30%", explique le site d’information.

A lire aussi : Tout savoir sur le nouveau compteur Linky  

Ces chiffres s’expliqueraient notamment par le développement des nouvelles technologies en matière d’éclairage, qui rendent la mesure de la consommation plus compliquée pour ces boitiers intelligents.

Publicité
Alors que plus de trois millions de compteurs Linky ont déjà été installés en France, cette nouvelle étude a donc de quoi inquiéter. Ces compteurs électriques utilisent en effet le même principe de comptage que certains analysés par les chercheurs, précise LaTribune.fr.