Porte d’entrée claquée en oubliant les clés à l’intérieur, chaudière hors service ou panne  électrique... Les situations qui nécessitent l’intervention urgente à son domicile d’un professionnel sont variées. Quelles précautions prendre avant de faire appel à un dépanneur ? Et de quels recours dispose-t-on quand on a été abusé ?

1 – Prévoyez à l'avance

Très souvent, les professionnels peu scrupuleux profitent de la panique de leurs clients face à une situation urgente (être bloqué à l'extérieur de chez soi, fuite d'eau importante ou refoulement d'eaux usagées...) pour réclamer des sommes exorbitantes.

L'idéal : anticiper ces situations en constituant une liste d'artisans sérieux (plombier, serrurier, électricien...) dont vous garderez les contacts toujours sur vous (dans un agenda ou votre téléphone).

Pour cela : n'hésitez pas à demander des bonnes adresses à vos voisins, à vos connaissances, au syndic de votre immeuble, au syndicat national du dépannage à domicile (www.synadep.fr), à la chambre des métiers et de l'artisanat...

Publicité
Méfiez-vous de certaines pratiques : les dépanneurs abusifs ont tendance à investir des sommes importantes dans la publicité (tracts de numéros d'urgence que vous recevez dans votre boîte aux lettres par exemple), à créer des adresses fictives pour donner une impression de proximité*, à choisir des noms commençant par A ou B pour se retrouver en haut des listes dans l'annuaire.

* si vous appelez un artisan local et qu'il vous explique qu'il est sur une autre commune et qu'il lui faut du temps pour arriver, refusez.

Publicité