Une fiche intitulée "Que faire face au refus sur le terrain" est distribuée aux installateurs de compteurs Linky afin de trouver des solutions pour les mettre en place chez les plus réticents. Explications. 

Cela va être dur de les refuser. Le gestionnaire du réseau Enedis (anciennement ERDF) recommande à ses installateurs de compteurs électriques Linky de ne pas prendre en compte les refus d’installation, rapporte l’association Que Choisir le 6 avril.

Pour mener à bien ces installations, Enedis va même jusqu’à donner quelques recommandations à ses employés. "Dans le cas où le propriétaire ou syndic de copropriété a expressément manifesté son désaccord […] le technicien peut tout de même entrer et procéder au remplacement du compteur si l’accès à la propriété est réputé se faire librement", leur explique ainsi une fiche intitulée "Que faire face au refus sur le terrain", dévoilée par Que Choisir.

Impossible de refuser ces installations

Si l’accès est restreint, ces installateurs ont tout de même quelques moyens pour parvenir à leurs fins. Clé vigik, double de clé, code d’entrée ou encore demande à un habitant d’ouverture des lieux… Tous les moyens sont bons.

A lire sur ce sujet - Compteur Linky : comment va se dérouler l’installation dans votre logement ?  

Publicité
Mis en cause, Enedis répond qu’il n’y a de toute façon "pas la possibilité de refuser" ces installations. "Le client a été prévenu par courrier dans les 45 jours précédant le passage du technicien (…) On procède comme pour le dépannage", explique le gestionnaire à l’association.