La période de froid commence à s'installer mais votre chauffage collectif n'est toujours pas allumé ? Vous trouvez au contraire qu'il a été allumé beaucoup trop tôt ? Mais qui décide de la mise en route du chauffage collectif ? Et pouvez-vous y faire quelque chose ?

Le froid commence à arriver en ce début de mois de novembre. Si vous avez un chauffage collectif, vous pouvez être soit dans l'attente qu'il soit enfin rallumé, soit il l'est déjà depuis quelques semaines mais vous trouvez qu'il a été rallumé trop tôt... Mais pouvez-vous avoir un impact sur les dates ?

Le Figaro explique qu'en règle générale, les dates d'allumage du chaufage collectif sont du 15 octobre au 15 avril, mais aucune loi ne fixe cette période. Dans les faits, le syndic et le producteur de gaz se mettent d'accord sur les dates. 

Peut-on alors changer les dates prévues dans ce cadre ? Emilie Allain, présidente de l'Association nationale de la copropriété et des copropriétaires (ANCC) explique au Figaro qu'"il est possible que ce cas de figure soit prévu au contrat". Il faut donc faire une demande. En revanche, si rien n'est prévu, l'allumage précoce ou tardif du chauffage collectif "entraînerait un surcoût prohibitif pour la copropriété, qui ne pourrait pas bénéficier du tarif négocié initialement".

Selon la loi, la limite de température est fixée à 19°CDans le cas où c'est possible donc, c'est facile : prenez contact avec votre conseil syndical qui se chargera de vérifier l'opportunité d'allumer ou non en avance le chauffage. Si oui, il informe le syndic qui contacte de son côté le chauffagiste. Selon la loi, la limite de température est fixée à 19°C. En dessous, on peut donc demander à allumer le chauffage, même si en pratique on attend qu'il y ait une différence de plusieurs degrés.

Publicité
Et si jamais le conseil syndical n'approuve pas d'allumer le chauffage collectif en avance, vous devrez prendre votre mal en patience, ou vous procurer un petit chauffage d'appoint afin d'obtenir la température souhaitée dans votre logement.