Nous pouvons, depuis le 21 mai, garder notre numéro de téléphone mobile et pourtant changer d'opérateur très facilement, en dix jours maximum. Mais en pratique, ce n'est pas toujours si simple...

Changez d'opérateur de mobile en un clin d'oeil... ou presque

Changer d'opérateur et garder le même numéro, aujourd'hui c'est censé être facile. Avant, vous deviez demander un « bon de portage » à votre ancien opérateur, le remettre au nouveau, et patienter sagement parfois plusieurs semaines pour que le transfert soit réalisé. Aujourd'hui, victoire ! Il suffit de faire une demande de transfert à votre nouvel opérateur. Et il s'occupe de tout. Enfin, ça, c'est le principe ! En pratique, c'est quand même un tout petit peu plus compliqué.

Quels documents ai-je à fournir ?

D'accord, la loi impose désormais à votre nouvel opérateur de faire pour vous toutes les démarches de résiliation auprès de l'ancien. Mais à vous quand même de lui fournir les informations nécessaires, et notamment votre RIO (relevé d'identité opérateur). C'est un code à 12 caractères attribué à votre ligne et à votre contrat client, qui permet donc de l'identifier facilement. Comment l'obtenir ? Appelez simplement le serveur vocal interactif de votre ancien opérateur.

Dois-je continuer à payer mon ancien abonnement ?

Publicité
En même temps, il vous informera de la date de la fin de votre engagement. Eh oui, c'est un autre problème auquel il faut songer : même si vous changez d'opérateur, vous devez continuer à régler votre vieil abonnement pour la durée prévue ! En clair, si par exemple la dernière fois que vous avez changé de téléphone, vous avez accepté de vous engager à nouveau pour deux ans, vous devez continuer à payer votre abonnement jusqu'au terme de ces deux ans. Même si vous transférez votre numéro sur un autre.
Publicité