Depuis quelques années, les banques ont tendance à réduire les tarifs des cartes à débit différé. Mais ne vous méprenez pas, ce geste est tout sauf désintéressé. 

Vous pensiez qu’il s’agissait d’un geste commercial ou d’un acte empreint de générosité ? Non. Si votre banquier a pris, ces dernières années, le parti de réduire doucement mais sûrement le coût des frais bancaires associés à votre carte de débit différé, ce n’est pas par pure philanthropie. Loin de là. Mais de quoi parle-t-on précisément ? De cartes à débit différé. C’est-à-dire de cartes qui vous donnent la possibilité de réunir certains paiements afin que ces derniers soient prélevés en une seule et unique fois. De fait, alors que les tarifs des cartes bancaires traditionnelles (à débit immédiat) ont souvent tendance à augmenter (+ 2 % entre 2016 et 2017, soit 40,4 euros en moyenne selon Capital), ceux des cartes à débit différé ont, ces dernières années, plutôt tendance à diminuer (- 0,8 % entre 2016 et 2017 pour un montant d’environ 43 euros). Caisse d’Epargne, Panorabanques, Crédit Agricole… Nombreux sont les acteurs bancaires à avoir choisi de réviser leurs tarifs. A titre d’exemple : la différence a atteint 4 euros d’une année à l’autre au sein de la Caisse d’Epargne Normandie, faisant passer la facture pour les détenteurs de ce type de carte de 44,5 euros à 40,5 euros.

A lire aussi : Attention à l’arnaque à la carte bancaire… sans compte bancaire

Moins de frais, plus de commissions

Publicité
Selon certains spécialistes issus du secteur bancaire, ce geste permet en réalité à votre banque d’encaisser des commissions plus importantes auprès des commerçants. Dans le détail, depuis décembre 2015, les frais que verse la banque de votre commerçant à la vôtre (c’est ce que l’on appelle les commissions interbancaires), sont plafonnés à 0,3 % dès lors que la transaction est effectuée avec une carte à débit différé. Lorsqu’il s’agit d’une carte à débit immédiat, les frais appliqués ne dépassent pas (sauf taux dérogatoire) 0,2 %. Une différence qui peut sembler minime de prime abord et qui, pourtant, peut rapporter gros à votre banque compte tenu des milliards d’euros de transactions bancaires effectuées chaque année. On comprend, dès lors, mieux pourquoi de plus en plus de conseillers financiers ont tendance à vous inciter à passer au débit différé. La belle affaire.

En vidéo - Les euro-députés plafonnent les frais de transactions par carte bancaire