Frais bancaires, assurance crédit obligatoire ou non... voici plusieurs points à connaître absolument pour faire valoir vos droits.

La banque vous oblige à souscrire "son" assurance pour un prêt

La situation : vous êtes sur le point d'obtenir un prêt immobilier, mais voilà, la banque avant signature vous impose son assurance, qui couvre les situations de décès, d'invalidité, et de perte d'emploi.

 

Vos droits : l'assurance proposée est souvent à un tarif unique moyen souvent élevé, couvrant toutes les tranches d'âge, mais désavantageant du coup de nombreux emprunteurs. Depuis l'entrée en vigueur de la loi Lagarde en 2010, vous pouvez tout à fait assurer votre prêt où vous le désirez, auprès d'une autre banque ou d'un courtier qui vous trouvera la meilleure offre.

 

Cependant : dans la pratique, ce n'est pas si simple, car la banque peut être très pointilleuse et vous demander de souscrire un contrat d'assurance dont les niveaux de garantie sont au moins équivalents à ceux de l'assurance proposée.

 

Publicité
En cas de refus, exigez une explication auprès de votre banque et saisissez la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes) ou le médiateur bancaire si vous n'obtenez aucun compromis.