Vous pensez gagner un bon d’achat chez Conforama, Carrefour ou Ikea... mais il s’agit en réalité d’une arnaque. Explications. 

Luisa a été victime d’une arnaque d’un nouveau genre. Un homme l’a appelée au téléphone pour lui annoncer que Conforama lui offrait un bon d’achat de 1 000 euros. D’abord sceptique, elle a fini par céder. "Étant une bonne cliente de Conforama, j’ai pensé que cela valait la peine d’essayer, et j’ai donc appelé le numéro qu’il m’indiquait", a expliqué Luisa à l’association 60 millions de consommateurs en août 2015. 

Erreur : non seulement il n’y avait pas de bon d’achat mais en plus Luisa a dépensé environ 20 euros pour chacune de ses tentatives téléphoniques. Car en réalité Conforama n’a jamais cherché à la contacter. L’entreprise a ensuite porté plainte pour usurpation d’identité, escroquerie et tentative d’escroquerie. Le dossier est en cours d’instruction mais les escrocs n’ont pas cessé leurs activités.

A lire aussi - Carte vitale : l’Etat met en garde contre des courriels frauduleux

D’autres enseignes sont victimes de ces arnaques

Quelques mois plus tard, Ikea a publié un avertissement à l’égard de ses clients : "Le message téléphonique propose du matériel Ikea avec un bon d’achat de 1 500 euros et indique un numéro de téléphone à rappeler. La communication est très longue avec un numéro de téléphone surtaxé". Electro Depot et Carrefour ont également prévenu les consommateurs.

Publicité
Les arnaqueurs se servent de différents numéros surtaxés pour ne pas éveiller les soupçons et passent leurs appels depuis des plateformes situées à l’étranger. Si vous êtes victime de ces arnaques, vous pouvez demander le blocage des faux numéros en envoyant un premier SMS au 33 700 contenant le mot "spamvocal" suivi du numéro qui vous initialement contacté. Il vous faut ensuite envoyer un second SMS contenant le mot "spamvocal" suivi du numéro surtaxé que vous êtes censé appeler.

Vidéo sur le même thème : Vous réservez vos vacances sur internet ? Attention aux pièges !