Des démarcheurs peu scrupuleux vont jusqu’à harceler par téléphone les plus âgés pour leur vendre du vin régulièrement. Avec une facture qui peut être très élevée.  

Dans un article publié lundi, le journal Sud-Ouest relate une nouvelle escroquerie à la consommation. Il s’agit cette fois-ci de démarcheurs peu scrupuleux qui abusent de la faiblesse de personnes âgées pour leur vendre du vin à des tarifs parfois exorbitants.

Le fils d’une victime âgée d’au moins 80 ans a ainsi témoigné au quotidien local que depuis un bon moment, sa mère est "assaillie" par les démarcheurs. Celle-ci aurait acheté pour au moins 11 500 euros de vin en seulement quelques mois. La plupart des ventes auraient ainsi été faites après démarchage téléphonique.

Abus de faiblesse

Publicité

Une société bordelaise a récemment été condamnée pour pratiques commerciales agressives. "L'éventail des infractions traditionnellement relevées va du non-respect du droit du consommateur à la renonciation - avec par exemple une livraison dans les 48 heures ou une remise du bon de commande et de la facture le même jour - jusqu'à l'abus de faiblesse en passant par la pratique commerciale trompeuse", précise Sud-Ouest.

A lire aussi - Comment s’inscrire sur la nouvelle liste d’opposition au démarchage téléphonique  

Face aux risques, ne prenez jamais une décision hâtive et n’achetez pas un produit dont le prix vous semble excessif. Prenez le temps de vous renseigner et bien réfléchir, et cela même si le vendeur vous paraît beaucoup trop insistant. Un comportement qui peut d’ailleurs mettre la puce à l’oreille sur ses réelles motivations.