Méfiez-vous de vos fautes de frappe sur internet car elles pourraient bien vous porter préjudice. Découvrez ce qu’il se cache derrière l’arnaque au "typosquatting".

Lundi, la société de sécurité informatique Menlo Security a publié un rapport dans lequel  elle met en garde contre une nouvelle technique de piratage sur internet du nom de "typosquatting". Cette cyberattaque méconnue profite des fautes de frappe des internautes, pour les rediriger vers des sites "populaires", précise Le FigaroPar exemple, si vous tapez "Gooogle", vous pourriez bien tomber sur la copie du site, en version malveillante, puis y effectuer une connexion sur Facebook ou bien même le site de votre banque. De ce fait, le pirate a accès à toutes vos données personnelles et peut s’en servir comme bon lui semble. 

Amir Ben Efraim, PDG de Menlo et expert en cybersécurité, a ajouté que le typosquatting "est surtout utilisé pour récupérer les identifiants des visiteurs d'un site".

Comment déceler le vrai du faux ?

Les deux autres sites les plus concernés par ce type de piratage sont YouTube et Yahoo. La différence entre le vrai site et le faux ne tient parfois à rien : "l'orthographe d'une adresse ou son extension (.com ou .net)", servent à savoir si vous êtes sur un site malveillant ou non.

Publicité
Comme l’a expliqué Le Figaro, de grandes plateformes telles qu’Amazon notamment, ont racheté les noms de domaine "Amazone.com" et "Amazn.com", afin d’éviter la poursuite de ce type de pratique.

En vidéo sur le même thème : La menace des cyberattaques

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet