Une douzaine d’escrocs ont réussi à arnaquer pas moins de 138 victimes en un an, des personnes âgées pour la plupart. Ils ont écopé de six mois à deux ans de prison.

La technique était bien rodée et a permis aux escrocs de soutirer des centaines de milliers d’euros à leurs victimes, des personnes âgées pour la plupart. Une douzaine de malfaiteurs, issus de la communauté des gens du voyage indique le quotidien Sud-Ouest, repéraient leur cible dans l’annuaire. Ils choisissaient de préférence des noms pouvant correspondre à des personnes d’un âge avancé et leur passaient ensuite un coup de fil. Ils se faisaient passer pour un conseiller bancaire et leur expliquaient qu’elles devaient changer leur carte bancaire à cause d’un bug informatique ou d’une prétendue fraude.

138 victimes et des centaines de milliers d'euros détournésPeu méfiantes, les victimes se laissaient berner. Les escrocs les convainquaient de remettre leur carte à  un coursier qui venait sonner à leur porte quelques minutes plus tard, et même de leur fournir leur code secret s’ils souhaitaient garder le même sur leur nouvelle carte. Les voleurs se rendaient alors au distributeur le plus proche et retiraient de l’argent. L’une d’elles a ainsi détourné 107 000 euros en quelques mois rapporte Sud-Ouest. En un an, ce sont pas moins de 138 victimes qui sont tombées dans le piège.

Publicité
De six mois à deux ans de prisonLe réseau a été démantelé par les gendarmes en 2007, qui ont retrouvé à leurs domiciles, lors de perquisitions, de l’argent, des bijoux, des vêtements ou encore de l’électroménager. Les escrocs viennent d’être jugés. Le procureur, qui parle d’ « une entreprise industrielle d’escroquerie », avait requis quatre ans de prison. Ils ont écopé de deux ans pour la principale prévenue, et de peines allant de six à dix-huit mois pour les autres, certains ayant déjà purgé de longs mois en détention provisoire.
Publicité