Personne n'est à l'abri de se trouver un jour en très grande difficulté financière. Si l'entraide familiale ne se produit pas spontanément, il existe une obligation alimentaire entre certaines personnes. Découverte de vos droits et devoirs.

1 – Les parents envers leurs enfants

Les parents, père et mère (mariés, concubins, pacsés, séparés...), ont une obligation alimentaire envers leurs enfants s'ils se retrouvent dans le besoin, et cela quel que soit leur âge. Par obligation alimentaire, on entend : l'alimentation, l'éducation, le logement, l'habillement, les frais médicaux... 

 

Les parents, en fonction de leurs ressources, doivent permettre à leurs enfants d'accéder à une qualification professionnelle leur permettant de travailler et de s'assumer financièrement. D'où le fait que cette obligation se poursuit bien souvent quand l'enfant est majeur et qu'il décide de continuer ou de reprendre ses études.

 

Publicité
Et vice-versa : si leurs parents et même grands-parents se retrouvent dans le besoin, les enfants majeurs, selon leurs ressources, sont tenus d'aider matériellement et financièrement leurs ascendants. Cette obligation alimentaire peut prendre plusieurs formes : hébergement du parent en difficulté, versement d'une pension mensuelle, prise en charge des frais de vêtements...