Près de 33% des salariés américains de la chaîne de fast-food se seraient vu conseiller de soigner leurs brûlures avec les sauces ketchup ou mayonnaise, selon une étude. 

L’inspection du travail aurait des choses à dire… Pour ne pas faire baisser la cadence de ses salariés dans la production de sandwichs, la chaîne de fast-food américaine McDonald’s conseillerait aux employés brûlés par les toasters ou grills de se soigner avec les sauces mises à la disposition des clients, ces petits sachets de ketchup ou de mayonnaise laissés parfois sur les tables du restaurant.

33% des salariés américains se seraient ainsi vu conseiller d'apaiser leurs brûlures de cette manière, selon une étude du cabinet Hart Research Associates révélée par le Guardian lundi. "Des blessés qui racontent le manque d'équipements adaptés contre l'huile bouillante, la graisse encore chaude qu'ils doivent vider sans porter de protections ou la trousse de premiers secours qui reste désespérément vide", rapporte Le Monde.

Des plaintes dans une vingtaine de villes

Des plaintes ont ainsi été déposées par des salariés dans une vingtaine de villes américaines afin de dénoncer le manque d’intérêt de la direction pour la santé des employés. Si le groupe dit s’être engagé à garantir la sécurité de ses salariés, il minimise toutefois ces actions devant la justice.

Publicité
"Il (est) important de noter que ces plaintes font partie d'une stratégie médiatique de plus grande ampleur, orchestrée par des militants qui ciblent notre marque", a déclaré la porte-parole du groupe, Heidi Barker Sa Shekhem, reprise par le quotidien.

En vidéo sur le même thème : McDonald’s cible des autorités sanitaires russes